ONU: Boko Haram a tué 27.000 personnes en dix ans au Nigeria

Selon les données de l’, plus de 27.000 personnes ont été tuées par au Nigeria depuis le lancement de ses opérations en 2009.

Plus de 130.000 personnes ont également été déplacées de chez elles au cours des derniers mois, a estimé , coordinateur humanitaire de l’ONU au Nigeria, dans un communiqué.

« Lorsqu’elles arrivent en masse dans les camps de déplacés, elles demandent notre aide et notre protection », a poursuivi le communiqué. Boko Haram, dont l’objectif est de maintenir une sorte de califat dans le pays le plus peuplé d’Afrique, a également étendu son influence aux pays voisins dont le Tchad, le Niger et le nord du Cameroun.

A LIRE AUSSI : L’ONU inquiète pour 2020 en Côte d’Ivoire: après Ouattara, Ibn Chambas chez Bédié

L’office des Nations Unies à Abuja a exprimé la volonté de la communauté humanitaire de contribuer à mettre un terme à la crise en organisant mercredi un jour du souvenir pour les dix ans de la crise sécuritaire à , et , les trois Etats les plus touchés au nord-est du Nigeria.

Des travailleurs humanitaires, des écoliers et écolières, des femmes et des agents de sécurité, entre autres, ont été tués ou enlevés par Boko Haram au cours de cette décennie de violence. Le gouvernement nigérian a toujours soutenu qu’il était en voie de remporter la guerre contre les combattants de Boko Haram malgré l’inquiétude croissante des citoyens du pays.

A LIRE AUSSI : Burkina Faso: plusieurs assaillants tués à Natiaboani

Mardi dernier, le porte-parole du président nigérian, , a réitéré que les plans du groupe avaient été largement contrecarrés par les forces du gouvernement. Cependant, au moins 70 personnes ont été tuées le week-end dernier dans une attaque de Boko Haram contre trois villages de Borno.

Personnalités liées avec l’article