Orpaillage clandestin : l’étudiant orpailleur préfère l’or à l’amphithéâtre, il prend 2 ans de prison

Ouédraogo Abdoulaye, étudiant en philosophie au Burkina Faso, a été condamné le mercredi 12 février 2020 à Bouna à 2 ans de prison pour travaux d’orpaillage.

L’étudiant n’a pas été surpris dans un amphithéâtre, mais dans une fosse qu’il creusait avec acharnement sur un site d’orpaillage clandestin à Mossibougou, une localité située à 3 km du Burkina Faso, dans la sous-préfecture de Tougbo, région du Bounkani.

Son arrestation s’est effectuée, le 31 janvier 2020 au cours d’une descente de l’armée ivoirienne sur les lieux. De nombreux badauds ont pris la fuite abandonnant leurs matériels et produits parmi lesquels le cyanure.

LIRE AUSSI : Rafles à Abidjan : Ange Kessi en colère menace, « on n’hésitera pas à arrêter le commandement mis en cause »

Ouédraogo Abdoulaye, dans sa fosse, continuait sa creusée car n’etant pas informé de la présence des hommes en armes ayant assiégé les lieux. C’est lorsque les militaires ont procédé à la destruction du site par des explosifs, qu’il est sorti de son trou.

LIRE AUSSI : Orpaillage clandestin à Bouna : 10 ans de prison pour un trafiquant

Cueilli par les forces de défense et de sécurité, il a été transféré à Bouna et mis à la disposition du parquet. Le site a été complètement détruit et un important matériel a été saisi.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article