Ouattara devant les chefs Baoulé à Yamoussoukro : « il n’y a pas de palabre entre mon aîné Bédié et moi »

La brouille est-elle terminée entre Bédié et Alassane Ouattara? C’est ce qu’a laissé entendre le président ivoirien ce 6 décembre 2019 à Yamoussooukro.

Henri Konan Bédié, le président du PDCI est « mon aîné et il n’y a pas de palabre entre nous », a dit Alassane Ouattara, ajoutant que s’il y a même des divergences d’opinions, les Houphouëtistes demeurent une famille.

Toujours selon le Président ivoirien, « les hommes politiques qui veulent une transition perdent leur temps, il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire », en réponse aux leaders politiques qui présagent que la présidentielle de 2020 ne pourrait pas se tenir selon les exigences constitutionnelles.

LIRE AUSSI: Guikahué sur les 8 universités de Ouattara: « je suis sûr que ses ministres lui donnent de faux chiffres »  

« Nous aurons des élections démocratiques et transparentes le 31 octobre 2020 et tous ceux qui veulent être candidats pourront être candidats », a assuré Ouattara, souhaitant que « les enfants d’Houphouët soient ensemble ».

LIRE AUSSI: Issiaka Diaby, président du CVCI : « je n’ai jamais été arrêté pour escroquerie, j’ai été enlevé par des hommes en arme »

Pour Ouattara, les enfants d’Houphouët doivent être ensemble car ils ne peuvent pas s’allier à des gens qui n’ont jamais fait confiance au Président Houphouët-Boigny et qui lui ont « rendu la vie impossible », en allusion au regroupement du parti d’Houphouët avec des acteurs de l’opposition.

Personnalités liées avec l’article