Passation de charges entre Sidiki Diakité et Vagondo Diomandé

Passation de charges entre et ce 7 septembre 2019 après le dernier remaniement du gouvernement en Côte d’Ivoire.

Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, a passé la main du ministère de la Sécurité qu’il occupait, à son nouveau titulaire, le Général Vagondo Diomandé, samedi 7 septembre 2019 à Abidjan Plateau, en présence du secrétaire général du gouvernement ivoirien, ainsi que du Grand Commandement de l’Armée.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: qui dirige les forces spéciales ivoiriennes ?

Le nouveau ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a été nommé mercredi 4 septembre 2019 par le président sur proposition du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Sidiki Diakité a félicité son successeur pour sa nomination, promettant de l’épauler dans sa nouvelle mission. « Nous sommes persuadés que vos missions seront conduites avec succès. Je vous assure de mon entière disponibilité et bien des fois nous aurons en partage le maintien de l’ordre public », a déclaré Sidiki Diakité.

LIRE AUSSI: Adama Bictogo sur France 24: « l’alliance Bédié-Gbagbo ne pourra pas produire d’effet »

Dressant le bilan de ses actions à la tête de ce département, Sidiki Diakité s’est félicité de la bonne collaboration et du dynamisme de ses désormais ex-collaborateurs, les exhortant à se mettre à la disposition du nouveau occupant du portefeuille de la sécurité nationale.

« J’ai la fierté de laisser une police responsable, engagée. Cependant, beaucoup reste à faire en termes de formation, d’équipements et je sais que vous allez apporter votre touche particulière à ce qui a commencé », a indiqué Sidiki Diakité avant de proférer des bénédictions à l’endroit de son successeur.

LIRE AUSSI: Concours de gendarmerie Côte d’Ivoire 2019: voici le résultat du test de présélection

Le nouveau ministre de la Sécurité et de la Protection sociale a assuré de sa loyauté au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, s’engageant résolument à poursuivre les actions de son prédécesseur. « Il y a toujours quelque chose à faire et j’entends faire en sorte que la population continu de faire confiance à notre police », a assuré le Général Vagondo Diomandé.

Il a relevé que les enjeux sécuritaires étant importants, notamment la sécurité des personnes et des biens, la menace terroriste, le grand banditisme et la sécurisation du processus électoral, « dans le monde de la sécurité il n’y a pas de transition », invitant ses nouveaux collaborateurs à se mettre au travail. « C’est dans la discipline et la rigueur que nous parvenons à de bons résultats », a conclu Diomandé Vagondo.

Personnalités liées avec l’article