MACA : le régisseur Amonkou Monssan mis aux arrêts pour avoir refusé de livrer Soul To Soul, Alain Lobognon ?

Amonkou Monssan, régisseur de la MACA arrêté pour  » tentative de déstabilisation ». Vraie arrestation ou nouvelle infox des réseaux sociaux ?

Amonkou Monssan mis aux arrêts. L’information a été d’abord donnée par Moussa Touré, le directeur de la communication de Guillaume Soro. L’arrestation d »Amonkou Monssan a été ensuite « confirmée » par un journaliste ivoirien qui cite des sources proches de la famille de l’attaché des Services Pénitentiaires.

Selon cette source familiale, l’ancien régisseur de la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan), Amonkou Monssan a été mis aux arrêts depuis le lundi 3 février pour  » tentative de déstabilisation » dans l’affaire Guillaume Soro.

LIRE AUSSI : Soro : « Ouattara veut m’écarter de la présidentielle parce que je suis le favori et les sondages le disent »

Sauf que ce même journaliste reviendra quelques heures plus tard pour livrer un message de celui qui serait détenu à la Maca en ces termes : « je suis rentré à la maison ».

Alors question, où était passé l’ancien régisseur de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan au point d’alerter sa famille et les médias ?

LIRE AUSSI : Les autorités américaines en Côte d’Ivoire ont-elles manœuvré pour faire sortir Simon Soro, le frère de Soro, de la MACA ?

Amoikon Monson avait refusé de livrer sans mandat d’un juge dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier 2020, trois membres de GPS, proches de Guillaume Soro que sont Alain Lobognon, Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul et Babou Traoré, à un contingent de la Force de Recherche et d’Assistance de Police (FRAP).

Attaché des Services Pénitentiaires, Amonkou Monssan avait été nommé Régisseur de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan en conseil des ministres le 31 décembre 2017. Il remplançait à ce poste le Capitaine Koné Hincléban qui avait été débarqué de son poste, emporté par l’affaire Yacou le Chinois. 

LIRE AUSSI : MACA : le régisseur limogé « sans bruit » pour avoir refusé de livrer Soul To Soul, Alain Lobognon

La cérémonie de passation de service s’est tenue entre les deux hommes a eu lieu le mercredi 23 décembre 2015 à huis clos et en présence d’Ouata Babacar, Directeur général des affaires pénitentiaires.

Avant de diriger la MACA, Amonkou Monssan était administrateur du camp pénal de Bouaké.


Personnalités liées avec l’article