Revue de la presse française du 09 septembre 2019

Voici la revue de la presse française du 09 septembre 2019 et les principales informations à la Une de journaux nationaux français parus lundi.

LE FIGARO Municipales : LREM face aux périls de la division

Il est loin, le temps de l’arrogance. La République en marche, en pleine préparation des municipales de mars prochain, tend la main à de possibles alliés, de droite mais aussi de gauche. Les dirigeants macronistes, qui disent aborder leur première élection locale avec « modestie et humilité », cherchent à mieux arrimer leurs partenaires et à attirer de nouveaux élus.

LIRE AUSSI: Obsèques Dj Arafat: Voici le jour de l’enterrement

Pour autant, les tensions subsistent au sein de la majorité entre LREM, le MoDem et les composantes de la galaxie de la droite Macron-compatible. Dimanche, François Bayrou, mécontent pour l’instant des négociations en cours pour les municipales, a d’ailleurs fait la leçon aux dirigeants macronistes.

LE MONDE Macron assume son virage russe

veut concrétiser le réchauffement des relations avec Vladimir Poutine et assume son tournant russe. Le ministre des affaires étrangères, , et sa consœur de la défense, , se rendent à Moscou, lundi 9 septembre 2019, pour rencontrer leurs homologues et lors d’une réunion du comité consultatif de coopération et de sécurité.

LIRE AUSSI: RGPH 2019: Niakara et Pierre Koné battent le rappel

Il n’y en avait pas eu depuis cinq ans. Cette structure “2 + 2” avait été mise sur pied dans les années 1990 pour renforcer les liens, y compris sur le terrain militaire, avec une Russie que l’on pensait alors réellement engagée dans la voie de la démocratie. Elle avait été gelée au printemps 2014 après l’annexion de la Crimée, la première par la force d’un territoire en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Le Kremlin a ensuite pris le contrôle d’une partie de la région du Donbass dans l’est de l’Ukraine par l’intermédiaire d’une rébellion armée.

LES ECHOS Budget 2020 : le gouvernement peine à atteindre son objectif de déficit

Fidèle à la ligne de conduite qu’il s’est assignée depuis le début du quinquennat, le gouvernement fait tout en cette rentrée pour faire du budget un non-événement. Pas de querelles de comptables ! Mais le 25 septembre, date de présentation du projet de loi de finances (PLF) pour 2020, se rapproche, et l’exécutif va devoir sortir du bois.

LIRE AUSSI: Venance Konan: « plus la candidature de Bédié se précise, plus les militants doutent et lorgnent ailleurs »

Ainsi Bercy s’apprête à transmettre d’ici à la fin de la semaine les principales hypothèses de ce PLF au Haut Conseil des finances publiques. Croissance, déficit : les derniers arbitrages se préparent, avec la volonté de ne pas braquer l’opinion via des mesures impopulaires, au risque de dégrader légèrement les comptes par rapport aux objectifs affichés il y a seulement deux mois.

Personnalités liées avec l’article