Santé et nutrition : Le Fida pour un objectif zéro faim à l’horizon 2030

Cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités en matière d’agriculture sensible aux enjeux nutritionnels et de développement rural, Afrique de l’Ouest et du Centre organisé par le Fond international de développement agricole (FIDA)

La cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités en matière d’agriculture sensible aux enjeux nutritionnels et de développement rural, Afrique de l’Ouest et du Centre organisé par le () s’est tenue en Côte d’Ivoire dans la ville de Grand-Bassam, à 43 kilomètres à l’est d’Abidjan mardi 5 mars 2019.

Développer une compréhension approfondie des différentes formes de malnutrition, amplifier les messages clés sur la nutrition, renforcer les capacités de conception et de mise en œuvre d’interventions sensibles aux enjeux nutritionnels et promouvoir les échanges Sud-Sud en améliorant l’apprentissage et le partage des expériences’’, tels sont les objectifs de l’atelier de renforcement des capacités du FIDA selon Joye Njoro, spécialiste technique principale en nutrition au FIDA.

« Nous devons tous contribuer à la faim zéro à l’horizon 20-30 »

Pour elle, cet atelier régional qui est à son troisième du genre a pour but de développer les capacités des participants dans la conception et la mise en œuvre d’interventions sensibles aux enjeux nutritionnels dans les projets de développement agricole et rural. « Nous devons tous contribuer à la faim zéro à l’horizon 20-30 », a lâché Joye Njoro.

A lire aussi : Accès des femmes aux terres en Afrique : Une réflexion est menée à Ouagadougou

Représentant le directeur de cabinet du premier ministre, ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat, , coordonnatrice du conseil national de la nutrition de Côte d’Ivoire tout en reconnaissant les efforts du gouvernement, elle a reconnu que les défis restent nombreux. Elle l’a exprimé en ces termes : « Malgré la politique menée par l’Etat de Côte d’Ivoire notamment la mise en place du conseil national de la nutrition, notre pays n’échappe toujours pas au fardeau de la nutrition ». Tout en saluant la prise de conscience des Etats africains sur le fléau, elle a invité l’ensemble des acteurs du secteur agricole à s’approprier l’atelier.

« Malgré la politique menée par l’Etat de Côte d’Ivoire notamment la mise en place du conseil national de la nutrition, notre pays n’échappe toujours pas au fardeau de la nutrition ».

Du 5 au 7 mars 2019, les experts du FIDA et l’ensemble des acteurs du secteur agricole travailleront sur la problématique de la nutrition des 24 pays qui composent la division Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) du FIDA. Notons que le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies qui a pour mission d’éradiquer la pauvreté et la faim dans les zones rurales des pays en développement.

Roxane Ouattara

Personnalités liées avec l’article