« Soro a organisé une présidentielle, il sait comment déjouer tous les mauvais coups du RHDP. Vraiment, 2020 va chauffer »

Pour quelle raison le RHDP tient tant au retour de Guillaume Soro au parti de Ouattara ? Par amour ou stratégie pour se maintenir au pouvoir en 2020 ?

J’entends le plus souvent certains clients du Restaurant demander à Guillaume Soro de revenir prendre sa place au RHDP car selon eux, il n’a d’autre maison que leur Restaurant.
Il n’a d’autre père que le gourou du Restaurant. Et que c’est au sein de leur Restaurant qu’il serait en sécurité. A travers leurs appels à Guillaume Soro, ils donnent ainsi l’impression qu’ils l’aiment toujours et qu’ils continuent toujours de le considérer comme l’un des leurs.

Je voudrais dire aux uns et aux autres de ne pas se laisser distraire par ces appels hypocrites à Guillaume Soro. En réalité, ils ne l’aiment pas. Ils veulent tout simplement le mettre de leur côté pour se maintenir au pouvoir en 2020 car ils savent très bien que Bogota loin d’eux et faisant alliance avec les grands leaders politiques de l’opposition, ils ont toutes les chances de perdre le pouvoir en 2020. C’est pourquoi ils lui demandent de revenir vers eux.

LIRE AUSSI: « Autant Ouattara est un dieu pour vous, autant Soro est un dieu pour nous, si tu l’attaques… »

Je vais décevoir beaucoup d’entre ceux qui rêvent d’un retour de Guillaume Soro vers eux.
Qu’ils ne rêvent plus à cette option. Guillaume Soro est allé trop loin pour essayer de revenir en arrière. La rupture politique est consommée entre lui et leur gourou. Guillaume Soro a dorénavant sa machine politique qui va le conduire à la victoire de 2020. Il n’a plus confiance envers les dirigeants du Restaurant et il ne voit plus les choses dans la même direction qu’eux.

Il n’a pas les mêmes ambitions qu’eux pour la Côte d’Ivoire. Il a décidé de prendre son destin en main sans le parrainage de qui que ce soit. S’il tente l’aventure de 2020 et qu’il échoue, il reviendra plus en force en 2025. Nous les Soroïstes, nous nous sommes préparés à revenir en 2025 si nous échouons en 2020. Ce n’est pas l’échec qui nous effraie, comme c’est le cas de nos amis du Restaurant qui se sont fait tellement d’ennemis qu’ils savent à peu près le sort qui les attend après leur chute en 2020. Je rappelle que l’un des leurs a affirmé que s’ils perdaient le pouvoir, ils iraient en exil avec femmes et enfants.

LIRE AUSSI: Soro a-t-il fait tuer Adams, Kass, Koné Barbu… des proches d’IB?

Et Guillaume Soro sait très bien que vu l’échec patent de la gouvernance du gourou du Restaurant, vu les frustrations qu’il a provoquées au sein de la population, son parrainage à un candidat en 2020 signifierait l’échec de ce dernier. En terme simple, s’il soutient un candidat en 2020, ce dernier a toutes les chances de perdre parce que les Ivoiriens ont hâte de les voir partir du pouvoir. Aujourd’hui ce que les Ivoiriens veulent, c’est de se débarrasser de leur gourou et de tous ses suiveurs qui ne viendront que perpétuer ce qu’il a fait.

Bref, l’appel des clients du Restaurant envers Guillaume Soro n’est rien d’autre qu’un appel hypocrite et un appel de détresse. Et ils peuvent être convaincus que Guillaume Soro ne répondra pas à cet appel. S’il me fait l’honneur de demander mon avis sur un éventuel retour de sa part au RHDP, ma réponse sera NON. Autant je fais partie de ceux qui lui ont conseillé de démissionner de son poste de Président de l’Assemblée Nationale pour protester contre le chantage qu’on lui faisait afin qu’il rejoigne le RHDP, autant je ferai partie de ceux qui lui conseilleront de ne pas répondre à l’appel de la main tendue hypocrite des clients du Restaurant.

LIRE AUSSI: Billon: « le PDCI et le FPI s’accordent sur le retour du Président Gbagbo »

Oui à la réconciliation entre frères, mais non à une réconciliation hypocrite et mensongère.
Ils ont suffisamment humilié Guillaume Soro pour qu’il accepte de revenir vers eux. Et pourquoi y reviendrait-il ? Pour manger ? Non merci. Il n’a pas faim. Et ses lieutenants que nous sommes, grâce à Dieu, nous n’avons pas faim malgré qu’on nous ait tous limogés de nos postes.

Les clients du Restaurant, issus du RDR, pensent nous effrayer en brandissant le spectre de l’ivoirité et celui du regroupement régional afin que nous les rejoignions au banquet.
Dois-je leur rappeler que si la région du Nord pouvait seule faire gagner un candidat aux élections présidentielles, leur gourou aurait été élu au premier tour en 2010 ? Car en 2010, il avait toute la région du Nord, sa base électorale, derrière lui. Il était plus populaire que maintenant.

LIRE AUSSI: Les 2 hélicoptères du crash sont rentrés: « ce n’est vraiment pas facile d’être sur les traces de Soro dans le Hambol »

Mais malgré cela, il est venu en deuxième position après Laurent Gbagbo. Il a fallu les voix des militants de Bédié, issus du Sud, pour faire gagner leur gourou contre Laurent Gbagbo. Ce n’est pas aujourd’hui où le Nord est divisé qu’il aura la chance de gagner s’il s’hasardait à se porter candidat. Souvenons-nous de la métaphore du vieil homme et de la calebasse éloquemment décrite par Guillaume Soro à Ferké en janvier 2019.

Ne nous voilons pas la face. Le RHDP actuel n’est que le RDR élargi à certains leaders issus du PDCI, de l’UDPCI et du MFA. Mais ces leaders sont-ils soutenus par leurs bases dans leur migration au RHDP ? Je mettrai ma main au feu pour dire non.

Le RHDP, Soro, Ouattara et 2020

Et en réalité les dirigeants du RHDP sont bien conscients que la majorité qu’ils chantent sur tous les toits n’est qu’une majorité factice. Ils savent très bien que les bases de ces leaders qui ont vendu leur âme et leur dignité pour participer au banquet ne les suivront pas. Ils savent également que seuls contre tous comme ça l’est en ce moment, ils n’ont aucune chance de gagner à la loyale. C’est pourquoi ils préfèrent se donner toutes les chances de contrôler la machine électorale qu’est la CEI pour espérer passer en force.

LIRE AUSSI: Guillaume Soro a-t-il vraiment trahi la cause de son mentor Ouattara ?

Mais ils ignorent ce que Guillaume Soro prépare contre eux, en matière électorale, pour contrer leur manœuvre. Et c’est ce qui les effraie.

Je rappelle que Guillaume Soro a organisé une élection présidentielle de crise et une élection législative postcrise. Il sait donc comment déjouer tous les mauvais coups. Vraiment 2020 va chauffer. Bogota va leur faire voir des vertes et des pas mûres. Pour parler comme les Ivoiriens.

Personnalités liées avec l’article