Tir d’obus au Burkina Faso : depuis mercredi, aucune apparition du président Ibrahim Traoré

Capitaine Ibrahim Traoré, Président de la Transition du Burkina Faso
Capitaine Ibrahim Traoré, Président de la Transition du Burkina Faso © Crédit Photo DR

Au Burkina Faso, la situation reste confuse depuis que des obus ont blessé plusieurs personnes et causé des dégâts matériels dans la cour de la télévision publique, mercredi 12 juin, pendant la réunion du conseil des ministres.

Les Burkinabés s'interrogent encore sur les événements exacts. Des hélicoptères ont survolé la zone une bonne partie de la soirée, et nombreux sont ceux qui se demandent où se trouve le capitaine . De plus, dans une note diffusée ce jeudi 13 juin, le chef d'état-major général des armées a alerté les soldats, leur demandant de regagner leurs détachements pour se préparer à toute attaque.

Le général Célestin Simporé a ordonné aux chefs de détachements d'intégrer les soldats au dispositif des volontaires pour la défense de la patrie et de maintenir une « force d'intervention rapide » en cas d'attaque. Suite à cette note, tous les soldats sont retournés à leur caserne.

D'après une source sécuritaire, cette alerte est liée à la « situation interne » car « cela ne va pas », faisant référence aux tirs entendus mercredi après-midi dans la cour de la télévision publique, qualifiés d'« incident » malgré les blessés et les véhicules endommagés.

La rédaction vous conseille

Dans un autre communiqué publié jeudi, l'état-major a dénoncé un faux texte circulant sur les réseaux sociaux : « une réplique grotesque de la page Facebook de l'état-major général des armées dans le but de manipuler l'opinion publique à travers de fausses informations », y est-il écrit.

Aucune apparition du président burkinabé

Parallèlement, l'armée envoyait des renforts à Dori, dans la région du Sahel, au nord-est du pays. « Ils doivent progresser vers Mansila », nous confie une source sécuritaire. « La situation là-bas est désastreuse. La base est entièrement tombée », ajoute-t-elle. Le président de la transition, quant à lui, n'a fait aucune apparition ni déclaration depuis mercredi.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Alassane Ouattara

Revue de presse ivoirienne du 14 juin 2024: « 2025, Ouattara passe des consignes fermes à ses ministres, tout va s’accélérer au RHDP »

Les consultations régionales des Assises Nationales des Femmes de Côte d’Ivoire (ANAFCI)

Consultations Régionales pour les Femmes de Côte d’Ivoire : Vers un pacte social inclusif