Urgent / Messe pour Houphouët à Yamoussoukro : Bédié évoque un « malaise » pour boycotter Ouattara

Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se sont rencontrés ce mercredi 8 août 2018
Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se sont rencontrés ce mercredi 8 août 2018

A l’occasion de la messe pour Houphouët à Yamoussoukro, commémorant les 25 ans de sa disparition, l’événement était l’absence remarquable d’Henri Konan Bédié.

La rupture est vraiment définitive entre Henri Konan Bédié et . Alors qu’il n’avait jusque-là jamais manqué (sauf cas d’exil) une messe commémorative de la mort de (7 décembre 1993), Henri Konan Bédié a brillé par son absence, ce vendredi 7 décembre 2018, à la basilique de Yamoussoukro.

Son représentant, , vice-président du PDCI, a expliqué que celui-ci avait eu un « malaise » sans plus de précision. Une attitude élégante pour expliquer le boycott du président Alassane Ouattara qui est lui, bel et bien présent à Yamoussoukro.

A lire aussi. Adjoumani : « La nouvelle alliance Bédié Affi est un attentat contre Houphouët »

L’argument du « malaise » paraît douteux, d’autant que presqu’au même moment, Henri Konan Bédié se faisait voir, respirant la pleine forme, dans une vidéo de la page Facebook officielle du PDCI, son parti.

Ce boycott intervient à un moment où les relations entre les deux ex-alliés sont les plus exécrables. La semaine prochaine, Henri Konan Bédié et doivent se rencontrer à Daoukro, pour définir les contours de leur future collaboration. Ce dernier est pressé par son parti d’origine le , afin qu’il se détermine en faveur du , à défaut de démissionner.

Sur la tombe d’Houphouët

« Chacun doit se déterminer. Evidemment, si vous êtes président de l’Assemblée nationale que vous n’adhérez pas au RHDP ou que vous avez décidé de ne pas être RHDP,  n’attendez pas qu’on vous demande de partir, déposez le tablier, parce que ce n’est plus votre tabouret », a attaqué Adama Bictogo, vice-président du RDR.

Les pro-Soro envisagent d’organiser une conférence de presse le 18 décembre 2018. Ce jour-même que Bédié devrait choisir pour s’incliner sur la tombe du « père fondateur » et dénouer son alliance de 2010, avec Ouattara.

Elvire Ahonon, envoyée spéciale

7 août 1960 : Voici l’intégralité du discours historique d’Houphouët (suite et fin)

Personnalités liées avec l’article