Urgent / Mort d’Excel Konan : Après l’autopsie, une reconstitution des faits au domicile de Djiré

Les enquêtes avancent dans l’affaire du petit , 3 ans, retrouvé mort, le 20 juin 2018, au domicile de Abdoul Aziz , riche commerçant résident à Marocry quartier Kassiry. Affaire reconstitution des faits.

Après que l’autopsie sur le corps du petit Excel Corneille Konan a conclu, dans l’après-midi du 26 juin 2018 à une mort par asphixie, excluant la thèse de la mort par noyade brandie au début de l’affaire par le suspect numéro un, Alpha Djiré, une reconstitution des faits est attendue ce mercredi 27 juin 2018, au domicile devenu désormais scène présumée du crime.

A lire aussi. Mort mystérieuse du petit Excel Konan : Qui est Alpha Djiré, le suspect n°1, arrêté puis libéré ?

Outre Alpha Djiré, le gardien, acteur clé et autre suspect dans l’affaire, sont attendus. Ils devront s’expliquer sur les circonstances dans lesquelles l’enfant a pu passer la première barrière constituée du gardien, la deuxième barrière constituée du portail, la troisième barrière constituée par les cloisons entourant la piscine, pour se retrouver mort, sans que cela ne puisse éveiller les soupçons de la maisonnée.

« Dans cette affaire, tout le monde a en mémoire, les développements de l’affaire Bouba et surtout la fuite du marabout présumé commanditaire du meurtre de l’enfant de 4 ans, à  »

Alpha Djiré qui avait, dans un premier temps, bénéficié d’une curieuse mise en liberté par la police, a été mis aux arrêts, après les résultats de l’autopsie et sans doute, du fait d’une forte indignation sur les réseaux sociaux. En effet, sur Facebook, plusieurs groupes se sont constitués pour apporter leur soutien à la famille. Avec le hastag Justice pour Excel ou Je suis Excel, de nombreux Ivoiriens se sont inquiétés de la tournure que prenait l’affaire.

Du petit Excel au

Dans le même temps, un groupe a tenté de se constituer pour soutenir le suspect, avec le hastag Je suis Djiré. Un groupe qui a été majoritairement désapprouvé, les internautes estimant que la priorité était la lumière à faire sur la mort mystérieuse du petit Excel.

Dans cette affaire, tout le monde a en mémoire, les développements de l’affaire Bouba et surtout la fuite du marabout présumé commanditaire du meurtre de l’enfant de 4 ans, à Williamsville. Alors que le tueur présumé Etienne Sagno avait été mis aux arrêts, avant d’être libéré, puis arrêté sur pression des habitants de Williamsville, le marabout lui n’a jamais été inquiété. Jusque-là, la police n’a pas souhaité communiqué sur son identité, donc n’a pas lancé d’avis de recherche public.

Elvire Ahonon

Affaire Bouba : Qui protège le marabout du tueur présumé ?