Pas de panique face aux variants KP2 et KP3 en Côte d’Ivoire, rassure l’INHP

Illustration d'un virus du Covid-19
Illustration d'un virus du Covid-19 © Crédit photo DR

En Côte d'Ivoire, le DG de l'INHP a tenu à rassurer la population ivoirienne face à la propagation des sous-variants KP2 et KP3 de la COVID-19.

Selon lui, la situation demeure sous contrôle et le risque sanitaire reste faible. « Le faible taux de positivité et le caractère non dangereux des sous-variants KP2 et KP3 en circulation confirment que la dynamique de propagation de la COVID-19 et de ses variants reste limitée », a déclaré le Pr Ekra lors d'une conférence de presse tenue ce vendredi à l'INHP à Abidjan-Treichville.

En réponse à l'alerte de certains pays de la sous-région concernant une recrudescence de cas de chez les pèlerins revenant du Hadj, un dispositif d'information et de dépistage a été mis en place à l'Aéroport Félix Houphouët-Boigny. Les résultats de ce dispositif indiquent un taux de positivité de 3%, inférieur au seuil de contrôle de la maladie.

La rédaction vous conseille

Néanmoins, le Pr Ekra a appelé à la vigilance et au respect des mesures sanitaires pour pérenniser les acquis et maintenir le réseau de surveillance intégré de la grippe et de la COVID-19. Il a notamment recommandé le port du masque, le lavage régulier des mains, la limitation des contacts en cas de symptômes et la consultation d'un médecin en cas de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires.

L'OMS a toutefois classé ces sous-variants comme non menaçants pour la santé publique et a indiqué que la situation épidémiologique actuelle ne constitue pas une menace sanitaire majeure.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Colombe Blanche

COVID-19 : Situation stable en Côte d’Ivoire, vigilance maintenue

Fermeture des cliniques de santé exerçant de façon illégale

Cliniques illégales : 52 établissements fermés dans le Gontougo