Yasmina Ouegnin : « En Côte d’Ivoire, le pouvoir empêche le parlement ivoirien de fonctionner réellement »

Yasmina Ouegnin
Yasmina Ouegnin

La député de , Yasmina Ouegnin a accusé l’exécutif ivoirien d’empêcher le parlement ivoirien de fonctionner réellement à cause de sa trop forte implication.

Yasmina Ouegnin participait, ce 2 mai 2019 à , avec d’autres parlementaires africains et européens à un panel sur la « Démocratie et prospérité en Afrique Subsaharienne ».

« Pour ma part, explique Yasmina Ouegnin, je ne comprendrais pas que l’argent des contribuables européens finance le développement des pays qui ne sont pas démocratiques. Je ne voudrais pas que l’aide publique européenne ou que les parlements européens appuient des politiques visant à coopérer avec des gouvernements en Afrique subsaharienne qui ne sont pas démocratiques, avec des pays où la séparation des pouvoirs n’est pas une réalité sur le terrain bien qu’inscrite dans la Constitution ».

A lire aussi : Yasmina Ouégnin recadre sèchement Guikahué : « Je ne tolère pas cette image… »

Faisant une autopsie du parlement ivoirien, la député de Cocody va « prendre le cas de la Côte d’Ivoire, pays qui aujourd’hui paradoxalement accueille ces assises, le parlement ivoirien peine à contribuer à la démocratie et à la prospérité de la Côte d’Ivoire. Le parlement ivoirien est empêché par une trop forte implication de l’exécutif, de jouer son rôle. Le parlement ivoirien est réellement empêché de fonctionner. Les textes dont nous nous sommes dotés librement, la Constitution, les lois et les règlements de l’Assemblée nationale sont violés par les parlementaires eux-mêmes. »