Affaire déstabilisation du régime Ouattara par le « capitaine Koné »: voici la réaction de CDRP, GPS et LIDER

La CDRP, le GPS, LIDER affirment ne pas se reconnaître dans les propos du « capitaine Koné » qui a appelle la déstabilisation du régime Ouattara.

Le SIT-IN du samedi 15 février 2020, de l’opposition significative regroupée au sein de la CDRP, de GPS, de LIDER au Trocadéro, sur le parvis des droits de l’Homme s’est achevé sans heurts.
Mais depuis quelques heures circulent sur les réseaux sociaux les propos tendancieux d’un individu appelant à faire partir par les armes, les tenants actuels du pouvoir.

Le comité d’organisation de cet événement majeur au coeur de Paris, la CDRP, le GPS, LIDER et la société civile affirment très clairement et catégoriquement qu’ils ne se reconnaissent pas dans ces propos.

LIRE AUSSI: « Ouattara préfère son CFA sous la tutelle du trésor français, tandis que les pays voisins sont pour une évolution »

Et qu’ils déclinent toute paternité des paroles de cet individu qui, profitant d’une baisse de vigilance de la sécurité a tenté de discréditer cette manifestation qui n’avait pour seuls objectifs, la réclamation la mise en place d’une CEI équitable pour des élections libres transparentes et ouvertes à tous, le respect des règles démocratiques, la réconciliation et le respect de la constitution.

LIRE AUSSI: Soro ne sera jamais arrêté ! Le mandat d’arrêt émis contre lui a pour seul but de l’empêcher de rentrer en Côte d’Ivoire pour être candidat en 2020

La CDRP, le GPS, LIDER remercient infiniment les Ivoiriennes, les Ivoiriens et tous les amis de la Côte d’Ivoire qui ont massivement fait le déplacement au Trocadéro et leur demandent de rester mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre à venir.

Personnalités liées avec l’article