Attaques à Barsalogho et à Sidogo: au moins six militaires tués au Burkina

Au moins 6 militaires burkinabè ont été tués le 22 octobre 2019 dans deux attaques perpétrées à Barsalogho et à Sidogo, dans le centre-nord du Burkina.

La première attaque a visé un véhicule des forces armées burkinabè aux environs de 12 heures dans le village de Guembila dans la commune de Barsalogho.

« Le véhicule de l’armée est tombé dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés. Cinq soldats ont été tués », a indiqué une source militaire. Dans la deuxième attaque, un militaire a trouvé la mort, selon la même source.

LIRE AUSSI: Burkina Faso: augmentation du prix du carburant

A en croire des sources hospitalières, ces deux attaques ont également fait des blessés dans les rangs de l’armée burkinabè.

LIRE AUSSI: Burkina Faso: plusieurs assaillants tués à Natiaboani

La situation sécuritaire se dégrade de jour en jour au Burkina Faso malgré l’instauration de l’état d’urgence ou du couvre-feu dans plusieurs provinces. Depuis 2015, plus de 500 personnes ont été tuées dans des attaques dans le pays tandis que plus de 400.000 autres personnes ont fui les violences visant leurs localités.

Personnalités liées avec l’article