Billon à une conférence d’Assoa Adou pour faire taire les RPG et lance-roquettes en 2020

a lancé en présence de ce lundi 27 mai 2019 un appel à privilégier la réconciliation pour sauver la Côte d’Ivoire.

Estimant que le pays est “malade”, Assoa Adou, en sa qualité de secrétaire général d’une tendance dissidente du (), a indiqué que le plus urgent pour le pays est d’aller inéluctablement à une vraie réconciliation.

“Nous Ivoiriens, nous avons l’obligation de faire la paix et favoriser la cohésion…”, a-t-il déclaré, en présence de Jean Louis Billon du PDCI RDA, Anaky Kobena du , Georges Armand Ouegnin de , entre autres.

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: Gbagbo envoie Assoa Adou chez Bédié, l’alliance FPI-PDCI finalisée pour 2020 contre Ouattara

“Gbagbo a toujours condamné la violence politique. C’est pourquoi, il insiste sur la réconciliation. L’urgence n’est même pas de parler de (Commission électorale indépendante, ndlr) mais de réconciliation pour nous éviter demain les RPG, les lance roquettes (…)”, a poursuivi Assoa Adou.

Il a expliqué que l’ex-président, favorable à la réconciliation, a instruit ses collaborateurs d’initier une discussion avec tous les partis politiques y compris le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (, au pouvoir). “Il faut mettre ensemble nos intelligences pour sauver ce pays”, a conclu M. Adou.