Côte d’Ivoire : ce qu’il faut retenir du Conseil des Ministres du mercredi 24 avril 2019

Le Conseil des Ministres s’est tenu le mercredi 24 avril 2019, à Yamoussoukro, sous la présidence Alassane Ouattara, Président de la République, de Côte d’Ivoire.

1Projet d’appui à la Gouvernance de la Filière Cacao

Le Conseil a adopté un décret en vue du financement du Projet d’Appui à la Gouvernance de la Filière Cacao dont l’objectif est de renforcer la gouvernance de la filière cacao afin d’assurer des revenus plus importants aux producteurs.

2Financement de projet de routes

Le Conseil a adopté deux décrets en vue du financement du projet de routes de désenclavement des zones transfrontalières phase 1 – section Bondoukou-Soko-frontière du Ghana. Ce projet comprend notamment l’aménagement et le bitumage de routes transfrontalières, l’aménagement et le bitumage de plusieurs kilomètres de voiries y compris l’éclairage public, ainsi que l’assainissement et l’aménagement de plusieurs kilomètres de pistes.

3Amélioration de l’accès à l’électricité en milieu rural

Adoption d’un décret en vue du financement du Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Milieu Rural dans les districts des Savanes, du Woroba et du Zanzan). Ce projet permettra d’installer 2027 km de lignes électriques aériennes, d’effectuer 23 549 branchements et de poser 22 960 foyers d’éclairage public. Ce projet d’envergure couvre le District des Savanes, soit 247 localités, le District du Zanzan, soit 94 localités et le District du Woroba, 85 localités. Il permettra d’installer, notamment 2 027 kilomètres de lignes électriques aériennes, d’effectuer 23 549 branchements et de poser 22 960 foyers d’éclairage public.

4Règlementation du permis de construire

Le Conseil a adopté un décret portant règlementation du permis de construire. Ce dispositif innovant intègre la gestion du risque à la construction et à l’usage dans l’instruction des demandes de permis de construire. Ce mécanisme, qui capitalise sur les meilleures pratiques dans le secteur de la construction, permettra d’anticiper les menaces et d’éliminer ou d’atténuer le facteur risque dans les processus de gestion des projets de construction.

5Recrutement d’enseignants contractuels

Dans le cadre de la politique de l’école obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans qui impose un personnel enseignant de qualité et en nombre suffisant pour couvrir les besoins en personnel enseignant sur l’étendue du territoire nationale, le Conseil a adopté une communication relative aux concours exceptionnels pour le recrutement de 10 300 enseignants contractuels pour le préscolaire, le primaire et le secondaire, en plus des recrutements annuels de jeunes diplômés par voie de concours direct.

Le Conseil a adopté une communication relative aux concours exceptionnels de recrutement d’enseignants contractuels, session 2019.La politique de l’école obligatoire pour les enfants de six (06) à seize (16) ans, mise en œuvre par le Gouvernement, impose un personnel enseignant de qualité et en nombre suffisant pour couvrir les immenses besoins qui existent en de nombreux endroits du territoire national.Aussi, en plus des recrutements annuels de jeunes diplômés, par voie de concours direct, pour accéder aux écoles de formation d’enseignants pour le préscolaire, le primaire et le secondaire, le Gouvernement a décidé de poursuivre ses efforts de renforcement des effectifs pédagogiques. A cet effet, dix mille trois cents (10 300) enseignants contractuels pour le préscolaire, le primaire et le secondaire seront recrutés par voie de concours exceptionnels.Les concours se dérouleront en une seule phase d’admission définitive sur la base d’épreuves qui seront uniquement écrites. Ces épreuves se dérouleront à Abidjan, Abengourou, Bouaké, Daloa, Gagnoa, Korhogo, Man, Odienné, San Pedro et Yamoussoukro pour le concours exceptionnel de recrutement d’Instituteurs adjoints contractuels et à Abidjan uniquement pour les concours exceptionnels de recrutement de professeurs contractuels de collège et de professeurs contractuels de lycée. Les intéressés sont invités à s’inscrire numériquement sur le site internet de la Direction des Examens et Concours (DECO) et physiquement par le dépôt des dossiers de candidature dans les Directions régionales ou départementales du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

Personnalités liées avec l’article