Dette publique : la France au bord du gouffre ?

Emmanuel Macron, président de la République de France
Emmanuel Macron, président de la République de France © Crédit Photo DR

Selon une étude récente de l’institut Rexecode, stabiliser la dette publique de la France à son niveau actuel de 110% du PIB nécessiterait des économies budgétaires drastiques de l’ordre de 60 milliards d’euros dès 2025.

Ce chiffre, bien supérieur aux 20 milliards d’euros d’économies envisagées par le gouvernement sortant, met en lumière l’ampleur du défi à relever pour assainir les finances publiques françaises.

L’objectif ambitieux de Rexecode s’appuie sur une hypothèse de croissance du PIB de 1% en 2025 et sur un maintien de la fiscalité à son niveau actuel. Si ces conditions sont remplies, une réduction significative des dépenses publiques serait indispensable pour stabiliser la dette.

Dette publique : la France peut-elle éviter le scénario grec ?

Ce scénario exigeant ne doit cependant pas occulter la nécessité d’investir dans des domaines clés tels que la décarbonation et la transition climatique. Ces investissements, cruciaux pour l’avenir du pays, ne sauraient être sacrifiés sur l’autel de l’austérité budgétaire.

La soutenabilité de la dette publique française dépend étroitement de la performance économique du pays. Une croissance plus faible que prévu compliquerait considérablement la tâche de stabilisation de la dette, tout en limitant la marge de manoeuvre pour des investissements indispensables.

La rédaction vous conseille

Le nouvel exécutif issu des élections législatives aura la lourde responsabilité de définir une stratégie crédible pour stabiliser la dette publique tout en préservant la capacité d’investissement de la France. La clarification de la trajectoire budgétaire et la réaffirmation des atouts du pays seront essentielles pour rassurer les marchés et les partenaires européens.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

CMU en Côte d'Ivoire

CMU : le numéro d’immatriculation devient désormais l’identifiant unique dans les hôpitaux ivoiriens, les nouvelles mesures

Songon véhicule autorité calciné

Agboville : un véhicule incendié à Dioulakro