Drame à Koumassi-Remblais : Une élève projetée du 4è étage, son prof-amant fait des aveux, sa rivale arrêtée

Marcelle Effoh
Marcelle Effoh

Drame à : une élève entretenant une aventure avec son professeur d’éducation physique est projetée du 4è étage d’un immeuble, dans des circonstances troubles. Le drame s’est produit le mardi 2 mai 2018.

Les circonstances du drame ne sont pas encore clairement établies. Ce qu’ont remarqué des témoins, c’est une jeune fille criant et voltigeant qui se retrouve au bas d’un immeuble de quatre étages à Koumassi-Remblais.

Nous sommes le mardi 2 mai 2018, il est presque 23 heures. Les secours accourent rapidement, la jeune fille est immédiatement prise en charge par des habitants du quartier. Mal en point, elle présente visiblement des fractures et des contusions. Elle est conduite à l’hôpital général de Koumassi mais en fait, elle est déjà décédée. Une fracture du cou est à l’origine de la mort.

A lire aussi. Lycée Sainte Marie de Cocody : « Sur 92 élèves interrogées, 52 ont touché au moins une fois à la drogue »

Que s’est-il passé dans l’appartement de deux pièces de l’immeuble d’où tout est parti ? Difficile de le dire. Une chose est certaine, de source proche de la famille, c’est Othniel Kouassi, enseignant d’éducation physique au lycée municipal de Marcory, professeur de Marcelle Effoh, 19 ans et aussi son amant, qui appelle ce jour-là, le père de la jeune victime. A partir du téléphone portable de cette dernière. Il lui apprend le décès sa fille.

« J’ai tué votre fille. Soit vous me tuez aussi, soit vous m’envoyez à la police »

Quand la famille arrive à la morgue, elle trouve l’enseignant assis par terre, encore sous le choc et une jeune fille collée à son téléphone. Cette dernière est la fiancée du premier, dont l’arrivée inattendue dans le petit appartement a suscité le drame.

« J’ai tué votre fille. Soit vous me tuez aussi, soit vous m’envoyez à la police », déclare l’enseignant au père. Sur le coup, la famille pense à des paroles confuses, du fait de l’émotion. Mais quand le géniteur demande les circonstances du drame, l’enseignant déclare que Marcelle Effoh s’est jetée de l’immeuble à la vue de sa fiancée à lui, manifestement sa rivale. Cette version jette le doute dans l’esprit de la famille. Elle décide alors de conduire le couple à la gendarmerie de Koumassi.

Othniel Kouassi
Othniel Kouassi

Depuis l’aube du mercredi donc, Othniel Kouassi et sa fiancée, une infirmière stagiaire de l’Institut national formation des agents de santé () sont détenus, pour nécessité d’enquête.

Drame à Koumassi-Remblais et histoires à l’eau de rose

Les enquêteurs de la gendarmerie ne privilégient toutefois, aucune piste, entre le suicide et l’homicide. « La jeune fille a-t-elle été contrainte de sauter de l’immeuble ? Par qui ? Ou alors, est-ce vrai qu’elle s’est jetée sans crier gare ? Pour quelles raisons ? », nous a confié une source proche du dossier.

Marcelle Effoh, une jeune fille pieuse et sans histoires
Marcelle Effoh, une jeune fille pieuse et sans histoires

Une reconstitution des faits est attendue dans les prochaines heures et une autopsie devrait être faite. En attendant, c’est la consternation au sein de la famille de la jeune fille, réputée pieuse (elle était la trésorière de son groupe de prières) et au . En effet, elle préparait son baccalauréat littéraire (série A).

Cette histoire devrait interpeller le ministère de l’Education nationale de Kandia Camara. L’inspection du ministère devrait s’en saisir, pour que lumière soit faite et surtout, parce que les rapports enseignants-élèves deviennent de plus en plus problématiques dans les lycées et collèges. Les histoires à l’eau de rose qui finissent souvent mal, entre personnel de l’éducation et apprenants, dans les établissements scolaires, sont de plus en plus récurrentes.

En dehors de tout cadre réglementaire et surtout de sanctions, les dérives se multiplient, notamment le phénomène non moins dramatique, des Notes sexuellement transmissibles (NST) très répandues dans le milieu de l’enseignement supérieur.

Prince Beganssou

Qui était Gnara Diallo, la jeune actrice guinéenne tuée à Abidjan ?

Personnalités liées avec l’article