Fosse commune à Man : des résultats à 3 semaines du procès de Gbagbo à la CPI

Une carte nationale d’identité ivoirienne au nom de Touré Moussa, mécanicien domicilié à Man, a été trouvée sur les ossements sortis de la fosse commune.

Selon le communiqué, les parents de l’individu identifié et retrouvé au nom de Touré Mevanly et de Massé Chérif, leur fils est sorti du domicile familial au mois de novembre 2002, au moment de la reconquête de la ville de Man par l’armée régulière, en arrivant par la voie menant à Kouibly et qui avait donné lieu à d’intenses combats avec les Forces Nouvelles ainsi qu’à de très nombreuses et graves exactions et violations de droits humains.

Les premiers éléments à la disposition des enquêteurs laissent croire que les restes mortuaires découverts pourraient être ceux des victimes de ces événements.

LIRE AUSSI : M’Bahiakro: un enfant de 2 ans retrouvé mort dans une fosse septique

Toutefois, à la fin de l’enquête préliminaire, une information judiciaire sera ouverte qui permettra d’identifier ces personnes et de déterminer les circonstances exactes de leur décès, conclut la note.

LIRE AUSSI: Man : un homme arrêté pour tentative d’enlèvement d’une fillette de 6 ans

Au total, 20 corps enfouis dans une fosse commune ont été découverts, lundi 13 janvier 2020, non loin du lycée moderne 1 de Man, au cours de l’exécution des travaux de bitumage de la voie menant de la préfecture de Man au Bataillon de sécurisation de l’ouest, rappelle-t-on.

Personnalités liées avec l’article