La France insoumise et l’EDS pour le retour de Gbagbo et Blé Goudé

Georges Armand Ouégnin, président de EDS, mouvement pro-Gbagbo a été reçu le 14 juin 2019, par les députés Français de La France insoumise.

C’est le député de Seine-Saint-Denis, Éric Coquerel, qui a accueilli vendredi 14 juin, au nom de la France insoumise, les membres de la coalition ivoirienne pro-Gbagbo EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté) à l’Assemblée nationale.

Les militants qui accompagnaient Georges Armand Ouégnin, le président d’EDS, étaient venus chercher auprès du parti d’extrême gauche français un soutien dans l’espoir d’obtenir le retour de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire.

A LIRE AUSSI : Bouaflé: Amédé Kouakou réagit au discours de Bédié

Face aux parlementaires de gauche de la France insoumise, les opposants ivoiriens affichent leur ouverture au dialogue. Et ils expriment leur inquiétude concernant les violences intercommunautaires. Le professeur Georges Armand Ouégnin, président de EDS, se dit inquiet.

EDS devant les députés Français de La France insoumise

Un soutien sur trois sujets : les questions de souveraineté économique, de réconciliation et sur le processus électoral. La situation des prisonniers politiques a été abordé durant cet entretien.

A LIRE AUSSI : Orpaillage clandestin et fraude identitaire : Jean-Louis Billon et le PDCI persistent et signent

« Nous vous accompagnerons dans l’exigence d’un processus électoral transparent avec la restructuration de la Céni, structure d’organisation et de contrôle des élections, et révision en profondeur des listes électorales », a déclaré Éric Coquerel, député La France Insoumise.

Personnalités liées avec l’article