« Le RHDP dispose d’un agenda caché pour 2020 » selon le PDCI après les aveux d’Adjoumani sur l’enrôlement des étrangers

Dans une déclaration le 12 juin 2019, le par son Porte-Parole Aminata N’Diaya, a commenté la sortie Kobenan Adjoumani, Porte-Parole .

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration dont copie a été transmise à Yeclo.com

A l’audience qu’il a accordée aux militants de la délégation communale de Koumassi, le vendredi 7 juin 2019, le Président a rappelé et dénoncé les problèmes qui mettront à mal la cohésion nationale, si rien n’est fait. Notamment, la prolifération de l’ avec des non-nationaux armés, la fraude sur la nationalité, l’expropriation des terres et les conflits intercommunautaires.

Le samedi 08 juin 2019, , porte-parole principal du RHDP, au cours d’un meeting à Adiaké, a fait une déclaration dans laquelle il traite, ouvertement, le président Henri Konan  Bédié de xénophobe. A sa suite, le gouvernement ivoirien, par la voix de son porte-parole, Sidiki Tiémoko Touré a fait un communiqué dans lequel il a menacé le Président Henri Konan Bédié qui serait « tombé sous le coup de la loi ».

A LIRE AUSSI : Malick Fadiga: « Je sais ce que je perds en quittant le PDCI pour le RHDP »

Le lundi 10 juin 2019, le PDCI-RDA, par son Secrétaire exécutif chargé de la communication, de l’information et de la propagande, , a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a étayé les propos du président Henri Konan BEDIE. Avec des preuves qui les soutiennent : les chiffres, les dates et les lieux qui confirment les graves problèmes de l’orpaillage clandestin par des non-nationaux armés, de la fraude sur la nationalité ivoirienne, et de l’expropriation de certains Nationaux de leurs terres.

Dans la soirée du même mardi 11 juin 2019, des personnes surexcitées se sont rendus devant la résidence du Président Henri Konan Bédié pour y répandre du sang au vu et au su des autorités. Le même mardi 11 juin 2019, le porte-parole principal du RHDP a animé une conférence de presse.

« Nous, au RHDP, n’avons pas peur d’enrôler des étrangers pour constituer notre électorat ».

Cette conférence n’a pas apporté d’éléments et des arguments de contradiction au contenu de la communication faite par Jean Louis Billon. 
Le porte-parole principal, Kobenan Kouassi Adjoumani, a plutôt reconnu, sur tous les chapitres, les problèmes soulevés par le président Henri Konan Bédié. 
En effet, M. Adjoumani a avoué l’existence de la fraude sur la nationalité en affirmant que : « Nous, au RHDP, n’avons pas peur d’enrôler des étrangers pour constituer notre électorat ». Cette phrase vient confirmer les craintes du Président Henri Konan Bédié et nous conforte dans la thèse qu’il défend. 

A LIRE AUSSI : Des militants du RHDP versent du sang devant la maison de Bédié (Vidéo)

Il s’agit d’envisager les dispositions permettant aux Ivoiriens d’avoir une élection transparente, démocratique, dans la paix, la quiétude et la cohésion nationale en 2020.
De ce qui précède :
-Le PDCI-RDA se réjouit que le porte-parole principal du RHDP ait reconnu et avoué ce que tout le monde à toujours redouté depuis des lustres ; à savoir, l’enrôlement des étrangers comme bétail électoral du RHDP.
-Le PDCI-RDA prend ici, l’opinion nationale et internationale, à témoin, de ce que le pouvoir RHDP dispose d’un agenda caché, pour l’élection présidentielle de 2020.
-Le PDCI-RDA s’étonne et s’indigne du silence observé par le Gouvernement face aux actes posés par des individus, devant la résidence privée du Président Henri Konan BEDIE ; actes, synonymes de pratiques de sorcellerie et de fétichisme.
-Le PDCI-RDA condamne ces actes et se réserve le droit de donner une suite judiciaire à cette violation de domicile.
-Le PDCI-RDA condamne également l’arrestation arbitraire de Monsieur Nestor Dahi et de ses camarades de la JFPI ;

Dès à présent, le PDCI-RDA réitère son appel à la mobilisation des militantes et des militants, ainsi que de tous les Ivoiriens, habitants et amis de la Côte d’Ivoire, pour empêcher tout ce qui peut mettre à mal, la quiétude, la paix et la cohésion sociale.
Le PDCI-RDA demande aux militantes et militants de garder leur sérénité, de ne pas céder aux provocations, aux actes d’intimidation, de demeurer vigilants, mobilisés et de rester à l’écoute de la Direction du Parti.

Personnalités liées avec l’article