Mamadou Koulibaly: « la liste électorale doit être ouverte en permanence »

a appelé, le jeudi 7 novembre 2019 à plaider pour que la liste électorale soit ouverte maintenant et non attendre en 2020.

« Actuellement on entend des partis politiques dire qu’on a enrôlé tel ou tel nombre de militants. Puisque nous voulons tous cet enrôlement, pourquoi ne pas plaider tous pour que la liste électorale soit ouverte maintenant ? Il ne faut pas attendre qu’on soit en 2020 pour ouvrir la liste électorale pour une semaine », a déclaré Mamadou Koulibaly le jeudi 7 novembre 2019, dans sa traditionnelle Web-émission hebdomadaire « Jeudi, c’est Koulibaly ».

LIRE AUSSI: Nathalie Yamb, la conseillère de Mamadou Koulibaly qui fait trembler le Quai d’Orsay

Toujours selon lui : « si nous continuons à vouloir berner l’opinion, ce n’est pas une crise postelectorale que nous allons avoir en 2020, mais plutôt une crise pré-électorale. » avant de déclarer « Pour éviter une crise pré-électorale, M. le président de la République, faisons les réformes qu’il faut maintenant. La liste électorale doit être ouverte en permanence ».

LIRE AUSSI: Kader Diarrassouba à Mamadou Touré: « on est en politique, pas dans une secte dirigée par un gourou »

« Nous sommes tous d’accords que la Commission électorale soit indépendante sans les politiciens, faisons-le, on est d’accord que le président de la République n’a pas à être sur-représenté au sein  de la Commission électorale, faisons-le. On est d’accord que tous les ivoiriens en âge de voter doivent être sur la liste électorale, faisons-le. Si on le fait, on va éviter une crise pré-électorale », a soutenu M. Koulibaly.

« si nous continuons à vouloir berner l’opinion, ce n’est pas une crise postelectorale que nous allons avoir en 2020, mais plutôt une crise pré-électorale »

LIRE AUSSI: Passation Kuibiert-Bakayoko: « L’élection sera bien quand on a gagné »

Selon lui, la liste électorale ivoirienne compte 6,5 millions d’électeurs alors qu’il y a 12 millions de «probables électeurs » pour une population de 25 millions d’habitants. « On ne laissera pas des gens devenir président de la République avec 1 300 000 voix ou 1 400 000 voix alors qu’il y a 12 millions de probables électeurs », a-t-il prévenu.

Personnalités liées avec l’article