Pierre Magne : Le drôle de candidat à la fois PDCI, RHDP et FPI à Assinie

est à la fois candidat PDCI, RHDP et FPI, dans la nouvelle commune d’. Une information que les électeurs, tout comme la direction du PDCI, ont découvert sur les affiches de campagne. La palme de l’arnaque électorale ?

A chaque candidat, sa stratégie pour être élu à ces élections du 13 octobre 2018. Celle de Pierre Magne est bien surprenante. Le RHDP unifié et le PDCI-RDA ont décidé d’aller à ces joutes électorales en rang dispersé. C’est ainsi que chaque parti a publié la liste de ses candidats dans les différentes régions et communes de Côte d’Ivoire.

Toutefois, le fait surprenant, c’est que certains cadres du PDCI-RDA, notamment Pierre Magne (Assinie), pour les municipales figurent aussi bien sur la liste PDCI que celle du RHDP. Mais Magne ne s’est pas contenté de faire ça uniquement. Il a ajouté à ses affiches, le logo du FPI.

A lire aussi : Suspension des résolutions du bureau politique du PDCI : Me Patrice Kouassi démonte la juge Massafola Méité-Traoré

Le candidat Pierre Magne, tête de liste de « Union pour la Renaissance d’Assinie » a rencontré le samedi 15 septembre 2018, l’ensemble des enseignants et le personnel de l’administration de la localité d’Assinie, en vue de leur présenter son programme pour le développement social et économique d’Assinie, dont il est originaire. Notons qu’Assainie est une localité située dans le Sud-Comoé, département d’Adiaké, à 94 km d’Abidjan.

A ses hôtes, il a rappelé des actions menées depuis 2006. En réalité, des actions menées collectivement dans le cadre d’une ONG regroupant des cadres d’Assinie.

Pour le candidat à la fois PDCI, RHDP unifié et FPI, la renaissance et le développement d’Assinie demeurent possible. Cependant, Pierre Magne aura face à lui le directeur général de l’Autorité nationale de la régulation du secteur de l’électricité de Côte d’Ivoire (Anare-ci), , qui se présente en tant que candidat indépendant. Il est tête de la liste « Ensemble pour Assinie Mafia » et bénéficie du soutien de nombreux cadres qui prônent une nouvelle approche du développement d’Assinie.

Les cadres, jeunes et chefs coutumiers d’Assinie s’étaient donné rendez-vous, le samedi 21 juillet 2018, à la bourse du travail, à Treichville, pour le désigner comme leur candidat pour l’élection du tout premier maire d’Assinie, localité érigée en commune urbaine en mai 2018 en Conseil des ministres du 3 mai 2018. «Nous soutenons la candidature de Hippolyte Ebagnitchié, afin de promouvoir, sauvegarder et développer Assinie», indiquait Hervé Anassou, représentant de la Fédération des jeunes cadres et leaders d’Assinie.

« Nous nous engageons pour l’emploi des jeunes et des femmes, la santé, le bien être, l’éducation, l’électrification des villages et bien d’autres »

«A la faveur de la récente opération d’enrôlement sur le fichier électoral, une centaine de personnes étrangères qui n’ont aucun intérêt avec la commune d’Assinie ont été enregistrées sur la liste en vue de positionner quelqu’un que nous ne connaissons pas», faisait-il savoir. Avant d’inviter les fils et filles de la localité à l’union autour d’un fils de la commune en la personne d’Hyppolyte Ebagnitchié.

Quant à Hippolyte Ebagnitchié, il s’est réjoui du soutien des populations d’Assinie. Car, a-t-il dit, «c’est ensemble que nous allons relever les défis de développement de notre localité». « Nous nous engageons pour l’emploi des jeunes et des femmes, la santé, le bien être, l’éducation, l’électrification des villages et bien d’autres », a-t-il promis. «Nous avons prié Dieu pour qu’il nous donne une commune.

Aujourd’hui, il est question de soutenir la candidature de notre fils pour le développement de notre commune», indiquait pour sa part , un chef coutumier.

Karina Fofana

Elections municipales et régionales : Les 204 candidats du RHDP reçoivent l’onction de Ouattara