Revue de presse ivoirienne du 9 mai 2019

Voici les principales informations à la Une de journaux ivoiriens parus ce jeudi 9 mai 2019. Revue de presse ivoirienne du 9 mai 2019.

FRATERNITE MATIN

Le gouvernement a pris mercredi en conseil des ministres une ordonnance portant exonération des droits de douanes et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les équipements nécessaires à la réception du signal de la télévision numérique terrestre (TNT). Le processus de migration en cours vers la TNT et l’extinction définitive du système en vigueur de diffusion analogique, fixée au 17 juin 2020, induisent pour les ménages l’obligation d’acquérir des équipements adaptés à la réception du signal de la TNT, en remplacement des récepteurs analogiques actuels. Sont donc exonérés des taxes, les décodeurs et les antennes nécessaires à la réception du signal de la TNT en vue de faciliter aux ménages l’acquisition de ces équipements et à des prix abordables.

A lire aussi : Soro avec les anciens fescistes : « les gens veulent falsifier l’histoire »


L’INTER

Deux députés, et Anigo épouse Attoungbré Affoué, du groupe parlementaire (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) ont décliné l’offre du président de l’Assemblée nationale les nommant respectivement vice-présidente du bureau de l’Assemblée nationale et secrétaire. Elles reprochent au président de l’Assemblée nationale de n’avoir pas consulté le groupe parlementaire auquel elles appartiennent et qui n’a donc pas donné son agrément pour leur nomination. Les deux députés exhortent le président de l’Assemblée nationale à prendre attache avec le président de leur groupe parlementaire. Les groupes parlementaires , et ont boycotté lundi la session de mise en place du bureau de l’Assemblée nationale.


SOIR INFO

La Coalition des syndicats du secteur éducatif/formation de Côte d’Ivoire () a décidé mercredi de reprendre sa grève, après un mois de suspension, pour exiger du gouvernement de meilleures conditions de vie et de travail. Cette décision est, selon le porte-parole de la , , due au fait que les négociations avec le gouvernement n’ont apporté aucune réponse. La grève débute mardi pour quatre jours reconductibles. Pour la COSEFCI, le processus de discussion engagé par le Premier ministre contient « trop de compartiments inutiles ». Elle veut discuter directement avec le Premier ministre pour sortir de la crise.

Personnalités liées avec l’article