Sassandra sans eau ni électricité : Le calvaire des habitants s’intensifie

Coupure de Courant
Coupure de Courant © Crédit photo DR

Depuis plusieurs jours, les habitants de Sassandra, chef-lieu de la région du Gbokle, vivent au rythme des coupures intempestives d'eau et d'électricité.

Une situation qui perturbe considérablement leur quotidien et suscite leur colère.

Les coupures d'eau sont particulièrement pénalisantes. Les habitants se retrouvent parfois sans la moindre goutte d'eau pendant plusieurs jours, ce qui rend les tâches quotidiennes, comme la cuisine, la toilette ou le ménage, extrêmement difficiles. La situation devient encore plus critique lorsque les réserves d'eau sont totalement épuisées.

Les coupures d'eau ne se limitent pas aux domiciles. Les bureaux de l'administration publique sont également touchés, ce qui entrave le bon fonctionnement des services. Le manque d'eau est particulièrement problématique pour les agents qui ont besoin d'eau pour leurs besoins naturels.

Eau minérale : une denrée rare et chère

Face à la pénurie d'eau courante, certains habitants, qui en ont les moyens, se tournent vers les supermarchés et les boutiques pour acheter de l'eau minérale. Cependant, en cas de forte demande, ces points de vente sont souvent confrontés à des ruptures de stock, rendant l'accès à l'eau potable encore plus difficile.

Les coupures d'électricité s'ajoutent aux problèmes d'eau, plongeant la ville dans le noir pendant des heures, parfois même la nuit. Ces coupures intempestives provoquent non seulement des désagréments importants pour les habitants, mais également des dégâts matériels sur les appareils électroménagers.

La rédaction vous conseille

La Société de distribution d'eau de Côte d'Ivoire () effectue régulièrement des travaux sur son réseau, en informant au préalable ses clients par des communiqués. Cependant, ces travaux semblent insuffisants pour résoudre durablement les problèmes d'approvisionnement en eau. Selon des agents de la SODECI, le problème réside dans le vieillissement du matériel technique et dans l'insuffisance des ressources en eau pour répondre à la demande croissante de la population.

Du côté de la Compagnie ivoirienne d'électricité (CIE), l'on évoque des raisons d'ordre technique pour justifier les coupures intempestives. La vétusté du réseau et les surcharges sont pointées du doigt. La direction locale de la CIE à Sassandra a d'ailleurs été la cible de plusieurs attaques de la part des populations exaspérées par ces coupures à répétition.

Un plan Marshall pour l'eau et l'électricité

Lors de son investiture le 13 avril dernier, le président du conseil régional du Gbôklê, Kébé Mahamadou, avait plaidé pour la mise en place d'un plan Marshall spécifique pour résoudre les problèmes d'eau et d'électricité dans la région. Un plan ambitieux qui devrait permettre de moderniser les infrastructures et de garantir un accès fiable à l'eau et à l'électricité pour tous les habitants de Sassandra et de sa région.

En attendant, les habitants de Sassandra continuent de subir les désagréments des coupures intempestives, espérant que des solutions durables soient rapidement trouvées.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Colombe Blanche

Pont Alassane Ouattara

Le pont Alassane Ouattara fermé à la circulation du 22 mai au 12 juin 2024 : les raisons

Corps sans vie d'un jeune ivoirien

Drame à Sassandra : Un enfant de 4 ans retrouvé mort dans une fosse septique