Soro répond à Soumahoro sur son rapport de mission: « à l’étranger nous devons être capables de dominer notre haine viscérale »

Soro Kigbafori Guillaume a réagi suite au rapport de mission d’Amadou Soumahoro, sur la 27e assemblée régionale Afrique de l’APF au Maroc.

Ci-dessous de la déclaration de Soro sur le rapport de mission de Soumahoro

J’ai lu le rapport de mission du PAN de Côte d’Ivoire. Quelque chose dans ce rapport me choque. Mon successeur semble se délecter de ce que j’aurais été éjecté des locaux de l’assemblée nationale Marocaine. Ce qui est pur mensonge. Mais à supposer que par extraordinaire cela fut vrai! Quelle monstruosité que de s’en réjouir ? 
Je serais encore PAN qu’un tel incident serait considéré comme un casus belli! Oser éjecter un député ivoirien! Et le premier à s’en réjouir est justement celui qui devrait avec véhémence condamner, montre bien la dégénérescence de l’Assemblée Nationale.

Mon crime? REFUS d’adhérer au

A l’étranger nous devons être capables de dominer notre HAINE VISCÉRALE. Pourtant le Président Alassane Ouattara prétend que je suis son fils! Comment alors comprendre que la République entière s’acharne sur le FILS du PRADO. Au point où mon successeur se réjouisse du plus petit malheur. On s’en souvient quand j’étais PAN je défendais les députés sans distinction de coloration politique ( , Ehouo, etc…)

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: les députes de l’opposition félicitent l’APF pour le respect des textes

J’ai honte pour mon pays qui dénigre ses fils à l’étranger. J’ai honte pour moi d’être autant haï par d’autres ivoiriens. Mon crime? REFUS d’adhérer au RHDP.

Merci à tous ceux qui m’ont soutenu à Rabat. Je suis fier de ces Africains d’autres PAYS qui se sont opposés à mon humiliation ces Africains ont sauvé la dignité de l’Afrique. Ils se reconnaîtront. Je n’oublierai pas ce que vous avez fait pour moi et l’Afrique. Un Africain n’a pas le droit de souhaiter le malheur d’un autre Africain.