Adjoumani répond à Bédié depuis Tanda : « Le PDCI dans le Zanzan, c’est Adjoumani »

Adjoumani répond à Bédié depuis Tanda : « Le dans le , c’est Adjoumani ». Le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Kobenan Kouassi Adjoumani a animé deux meetings de campagne à Bondoukou et à Tanda ce samedi 6 octobre 2018. L’un à la place du centre culturel et l’autre au stade de Tanda. Des meetings rehaussés par la présence effective du premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

C’est une population de Bondoukou sortie nombreuse qui est venue écouter l’illustre fils de la région, « l’éléphant du Zanzan », pour son premier meeting de la journée. Fort de cette mobilisation de taille, Kobenan Kouassi Adjoumani a au nom de du roi des Brons, des chefs de province, des fils et filles du Gontougo, dit merci au premier ministre d’avoir effectué ce déplacement en dépit de son agenda chargé.

A lire aussi. PDCI : Bédié nomme de nouveaux vice-présidents pour réduire l’influence de Duncan et d’Adjoumani

« Nous ressentons cette présente comme un immense bonheur, mais aussi et surtout un honneur, un privilège. Votre décision de venir nous soutenir ici à Bondoukou, est une preuve supplémentaire de l’amour que vous portez pour cette région et à sa population, de l’intérêt et de votre attachement à la région du Gontougo », a-t-il ajouté.

« On peut toujours exclure quelqu’un sur papier, mais on ne peut l’exclure du cœur des militants et militantes de son parti » (Gon)

Par ailleurs, reconnaissant au chef de l’Etat Alassane Ouattara, pour toutes les actions de développement dont il a gratifiées à la région, il a demandé au premier ministre de lui transmettre ses sincères remerciements et sa loyauté sans faille. « Nous interprétons votre présence parmi nous, comme un message, une assurance supplémentaire, à savoir que le Gontougon continuera d’occuper une place de choix dans le cœur du président de la république », a-t-il dit.

Amadou Gon Coulibaly en soutien

En outre, il a nargué ses adversaires en ces termes : « Nous sommes au nombre de 14 délégués. 11 sont avec nous. Là où les délégués ont changé de fusil d’épaule, nous avons avec nous leur secrétaire de section. Donc ils sont du vide dans leur propre localité. Dès qu’ils ont commencé à les débarquer, ils se sont rendus compte que c’est tout le monde qui partait. Par conséquent, ils ont décidé ne plus les débarquer  Le meilleur remède pour le président Bédié aujourd’hui est de nommer 4 vice-présidents du PDCI dans le Gontougo. C’est un drame que nous vivons pour notre parti ».

Kobenan Kouassi Adjoumani a reçu le soutien du premier ministre Amaddou Gon Coulibaly
Kobenan Kouassi Adjoumani a reçu le soutien du premier ministre Amaddou Gon Coulibaly

Dans cette dynamique de la campagne pour les élections régionales, les militants de Tanda sortis aussi nombreux comme ceux de Bondoukou, ont accueilli le bâtisseur de la région en fanfare au stade de la commune. L’éléphant du Zanzan a encore barri pour montrer que lui seul est le maître du jeu dans le Gontougo. « Le PDCI dans le Zanzan, c’est Adjoumani, c’est nous qui donnons notre argent pour financer le PDCI. Aujourd’hui le PDCI est premier au niveau des mairies, au niveau des députations dans le Gontougo, c’est nous qui avons copté cela », s’est-il vanté.

Quant au « lion » Amadou Gon Coulibaly, son soutien a été d’une haute portée. S’adressant à l’assemblée, il a déclaré : « On peut toujours exclure quelqu’un sur papier, mais on ne peut l’exclure du cœur des militants et militantes de son parti. Les militants et militantes, les responsables et cadres du parti sont les vrais et seuls juges de ce que chacun représente dans son parti et de ce que la justesse des actes que l’on pose est comprise ou pas ».

En fin orateur, il a su galvaniser la population derrière les candidats du RHDP du Gontougo en les appelant à voter tous les candidats de la liste RHDP de la région du Gontougo. De plus, il a rappelé la pose de la première pierre de l’université de Bondoukou. Le premier ministre n’est pas allé les mains les mains vides. Il a offert plusieurs enveloppes comportant de fortes sommes d’argent à toutes les couches socio politiques de la région, qui en retour lui ont fait des dons en nature.

Amadou Gon Coulibaly était accompagné d’une forte délégation des membres du RDR dont , , … ainsi que de la ministre Raymonde Goudou-Coffie et de Lenissongui-Coulibaly.

Prince Beganssou, envoyé spécial

Conseil de discipline du PDCI : Voici pourquoi Adjoumani et Jérôme N’Guessan ont été exclus temporairement

Personnalités liées avec l’article