Affrontements à Tchaourou et Savè: mais que fait Talon ?

Après les affrontements de et , le président béninois s’active pour le retour de la paix dans ces deux localités du Bénin.

Patrice Talon s’intéresse de près aux affrontements de Tchaourou et Savè. Selon certaines indiscrétions, le comité de médiation, constitué des cadres des deux localités, des représentants des chasseurs, des autorités politico-administratives et du haut commandement des forces de défense et de sécurité du département du , n’a pas pu donner satisfaction à toutes les exigences des populations des deux villes.

LIRE AUSSI: Traoré Adam Kolia mobilise le Iffou pour Bédié

« Lors des discussions, les chasseurs traditionnels ont accepté de déposer les armes contre la libération de tous leurs fils, interpellés par la police républicaine dans le cadre des enquêtes ouvertes par la justice pour situer les responsabilités des émeutes des 1er et 2 mai dernier à , et la levée du détachement des forces de défense et de sécurité placé devant le domicile de l’ancien président,  », a confié l’un des membres du comité de médiation sous couvert d’anonymat.

LIRE AUSSI: Sang versé chez Bédié: Abdoul Awassa s’explique « s’était du sang fabriqué »

Pour ce cadre de la localité de Tchaourou, ville natale de l’ancien chef de l’Etat béninois (2006-2016), seul l’actuel président a le pouvoir discrétionnaire d’accorder ces deux exigences aux populations de ces deux villes.

Une accalmie règne depuis lundi au terme d’une semaine d’affrontements entre les agents des forces de défense et de sécurité et les chasseurs traditionnels, qui se sont soldés par des morts du côté des civils et une cinquantaine de blessés du côté des militaires.