Sang versé chez Bédié: Abdoul Awassa s’explique « s’était du sang fabriqué »

a donné des explications le 12 juin 2019, dans une conférence de presse, sur le sang versé devant la résidence de Bédié.

«Nous sommes des jeunes de l’Iffou, c’est-à-dire de la même région que le président Bédié.  Après sa déclaration, nous nous sommes réunis rapidement pour manifester en vue d’interpeller le président car nous pensons qu’un homme d’Etat, pour avoir été président de la République de Côte d’Ivoire, ne devrait pas faire ces allégations. Nous sommes encore jeunes et nous souhaitons la paix», a-t-il précisé, dans sa déclaration.

Tout en se réjouissant du comportement de ses camarades lors de cette marche, il a relevé que le liquide rouge versé dans la résidence de l’ex-chef de l’Etat, à l’issue de la manifestation était du sang fabriqué. Selon lui, ce geste a pour but d’exprimer la volonté de tout le peuple ivoirien qui ne souhaite plus voir le sang d’un seul individu couler pour des querelles politiques dans le pays.

A LIRE AUSSI : Kobenan Adjoumani: « Nous RHDP, on n’a pas peur d’enrôler des étrangers pour constituer notre électorat » (Vidéo)

« Nous avons eu une marche pacifique. Il n’y a pas eu de casses. Nous sommes partis en chantant l’hymne national de la Côte d’Ivoire. Nous avons fait une marche pacifique en demandant au président Henri Konan Bédié de présenter ses excuses à la Côte d’Ivoire et au président . Nous ne voulons plus que le sang d’un seul ivoirien soit versé en Côte d’Ivoire », a souhaité M. Awassa, au nom de ses camarades qui projettent un rassemblement en juillet à .

Abdoul Awassa et le sang versé chez Bédié

Le PDCI, dans une déclaration, mercredi, a condamné cette marche des jeunes devant la résidence de son président.

« Cette constitution donne l’opportunité à tout citoyen et à un groupe de citoyens de se prononcer librement sur les faits et autres événements de la vie socio-politique, sans toutefois porter, exclusivement, atteinte à l’honneur, à l’intégrité physique de ces concitoyens et à l’attaque de résidence privée notamment, comme constaté, dans la vidéo montrant, aux yeux de tous, la profanation de la résidence habitée par une Haute Autorité de la République, qu’est Henri Konan Bédié, ancien chef de l’Etat et président du », explique le Directeur de cabinet du Président du PDCI, .

A LIRE AUSSI : Blé Goudé à Jeune Afrique: « Ceux qui pensent que Laurent Gbagbo va désigner un dauphin ne le connaissent pas »

Dans une déclaration publiée samedi, le Gouvernement a condamné les propos proférés par le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. Idem pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix () par la voix de son porte parole, le ministre , lors d’une conférence de presse mardi.

Il est reproché au Président Bédié d’avoir tenu des propos haineux le 5 juin, en sa résidence de Daoukro, alors qu’il recevait une délégation de son parti politique.