Côte d’Ivoire : La Fesci demande aux élèves et étudiants du privé d’être hors des classes lundi « par solidarité »

Assi Fulgence Assi

La Fédération Estudiantine Scolaire de Côte d’Ivoire (), organisation de défense des intérêts des élèves et étudiants, fait le constat de l’arrêt des cours dans les établissements primaires et secondaires publics de Côte d’Ivoire.

Elle s’est engagée depuis le déclenchement de cette crise scolaire, conformément à l’article 7 de son statut et règlement, à utiliser toutes les voies d’interpellations et de négociations pour faciliter la reprise des cours mais toutes ses actions sont restées sans suite favorable. Nous rappelons à toutes fins utiles les actions menées:

1- Prévenir les autorités avant le déclenchement de la grève;

2- attirer l’attention des autorités sur le danger d’une année scolaire à remous;

3- Organiser une marche pacifique le 26 février 2019;

4- dépêcher une lettre ouverte à Son Excellence monsieur le Président de la République. Au regard des démarches effectuées et de la situation inchangée, la Fesci voudrait demander aux autorités de mettre tout en oeuvre pour la reprise effective des cours ce lundi 18 Mars 2019 car les élèves n’accepteront jamais d’être les sacrifiés de cette situation.

A lire aussi : Marche des élèves du Lycée classique d’Abidjan sur la RTI : Le « Général Gbagbo » mis aux arrêts et libéré nuitamment

Cependant, elle demande à tous les élèves des établissements scolaires privés tout comme publics et étudiants de tous les universités privées et publiques et grandes écoles d’être solidaires des élèves contraints de rester hors des classes. Elle invite, si rien n’est fait, tous les élèves et étudiants à des mobilisations le mardi 19 mars 2019 dans tout le pays pour demander la reprise immediate des cours.

Enfin, la Fesci demande que ce sursaut de solidarité soit actif jusqu’à la reprise des cours dans tous les établissements de côte d’Ivoire. Fait à Abidjan, le samedi 16 Mars 2019.

Assi Fulgence Assi Secrétaire général