Côte d’Ivoire : Plus d’une femme sur 2 diagnostiquées, meurent du cancer du sein

La conférence de presse annonçant la deuxième édition des journées de mobilisation des médias contre le cancer du sein (JMMC) s’est tenue le jeudi 6 septembre 2018 à la maison de la presse d’Abidjan -Plateau. Pr , () et , commissaire générale des JMMC 2018 ont animé cette conférence.

« De 2000 à 2014, l’incidence du cancer du sein a augmenté en Côte d’Ivoire. Malheureusement, 60 à 70% des cancers sont découverts à des stades tardifs alors qu’on peut les diagnostiquer plus tôt. Et, malheureusement, une femme sur huit faits le cancer du sein au cours de sa vie.

Léah Muriel Guigui et Alain Foka
Léah Muriel Guigui et Alain Foka

Chaque année en Côte d’Ivoire, 20.000 à 22.000 nouveaux cas de cancer sont dépistés », a déploré Pr Moctar Touré. Enumérant les facteurs de risque de cette maladie notamment, la puberté précoce (avant l’âge de neuf ans), la ménopause tardive et la première grossesse à terme après 35 ans, le spécialiste a souligné la nécessité d’une mobilisation collective des hommes de médias, des acteurs de la santé et des autorités afin de sensibiliser les populations sur le cancer du sein qui est le premier cancer de la femme dans le monde.

«Chaque année en Côte d’Ivoire, 20.000 à 22.000 nouveaux cas de cancer sont dépistés»

Sans oublier les efforts des autorités ivoiriennes, le Pr Moctar Touré dans sa présentation a insisté sur le coût onéreux du traitement contre le cancer. Il a insisté sur l’importance du dépistage précoce, qui pour lui, ‘’est un gage de guérison’’. « La Côte d’Ivoire a du potentiel humain pour traiter le cancer du sein », a-t-il notifié. Léah Muriel Guigui quant à elle, a présenté les articulations de l’événement.

A  lire aussi : Côte d’Ivoire : Les cliniques privées refusent les assurances et défient le nouveau ministre de la Santé

Elle a demandé aux hommes de médias une implication particulière dans cette lutte. « L’objectif, c’est de mobiliser les professionnels des médias pour sensibiliser contre le cancer du sein », a-t-elle expliqué. Ajoutant que ces journées seront marquées par des sessions de formations des journalistes, des activités sportives, une sensibilisation grand public avec des séances de dépistage, elle a signifié que quatre prix seront décernés lors de cet événement dont celui du meilleur organe de presse pour la lutte contre le cancer du sein.

« La Côte d’Ivoire a du potentiel humain pour traiter le cancer du sein »

, président de l’, () et président du jury, a indiqué que les productions journalistiques prises en compte sont celles réalisées sur la période d’octobre 2017 à octobre 2018. Autour du thème : « Sport et santé », ces journées auront lieu les 19 et 20 octobre 2018 à . Plus de 3000 femmes y sont attendues.

En Côte d’Ivoire, 1223 femmes meurent du cancer du sein chaque année sur les 2248 cas diagnostiqués. Des chiffres effarants qui montrent l’ampleur que prend cette maladie dans le pays.

Roxane Ouattara

Lutte contre le cancer du sein en Côte d’Ivoire : 3 médicaments désormais gratuits

Personnalités liées avec l’article