Mamadou Traoré réagit à la quarantaine de Gon : « soyons vigilants »

Le pro-Soro, Mamadou Traoré a appelé les Soroistes à la vigilance dans la diffusion des informations sur l’état de santé des autorités sur Covid-19 comme celle de Gon.

Je demande à chacun de nous de faire comme le Premier Ministre au cas où on aurait eu contact avec un malade du coronavirus. L’auto confinement, dans ce cas , se présente aujourd’hui comme l’une des solutions pour bloquer la propagation du virus et pour protéger nos proches.

Même si nous sommes adversaires, je souhaite de tout mon coeur, et ce n’est vraiment pas par hypocrisie, que le Premier Ministre ne soit pas atteint par ce virus. En plus de cela, je l’ai dit plus d’une fois, c’est un aîné pour qui j’ai de l’affection même s’il est peut-être fâché avec moi pour mes positions politiques.

LIRE AUSSI: Covid-19 en Côte d’Ivoire : « sommes-nous prêts à accepter les sacrifices nécessaires pour contrer ce virus » ?

Mais jamais je ne lui souhaiterais le pire. Nous au GPS, avons besoin de lui comme adversaire pour le battre correctement. Cela nous permettra de savourer notre victoire.

Et je demande à tous les Soroistes de ne pas tomber dans le piège de la diffusion de fausses informations concernant l’Etat de santé du Premier Ministre. Ce sera l’occasion en or pour les autorités de nous faire arrêter pour diffusion de fausses informations.

LIRE AUSSI: Covid-19 en Côte d’Ivoire : quelles solutions concrètes pour l’emploi ?

Le Président de la République a déjà annoncé une sanction contre la diffusion de fausses informations. Et puis, pour être cynique, qu’est ce qui nous dit que cette information sur l’auto confinement du Premier Ministre n’est pas donnée pour tendre un piège aux Soroistes et à l’opposition afin qu’ils tombent sous le coup de la sanction liée à la divulgation de fausses informations ?

LIRE AUSSI: Coronavirus : Marine Le Pen prévient, « aucun dirigeant africain ne sera accepté dans nos hôpitaux »

Les gars, soyons vigilants dans la diffusion des informations que nous donnerons sur l’état de santé de nos autorités par ces temps de coronavirus. Soyons vigilants et ne partageons pas des informations tant que nous n’avons pas vérifié leur authenticité. C’est un conseil d’ami.
Nous les ivoiriens, nous aimons tuer les gens avant leur mort. Soyons donc vigilants.

Personnalités liées avec l’article