Crédits budgétaires 2020: plus de 3.557,116 milliards Fcfa à 25 ministères ivoiriens

Premier Conseil des Ministres du nouveau gouvernement ivoirien

Les crédits budgétaires d’un montant de 3.557,116 milliards Fcfa pour 25 ministères ont été approuvés par les députés ivoiriens.

Il s’agit des budgets des ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique d’un montant 259, 844 milliards Fcfa, celui de l’Education Nationale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (955,931 milliards Fcfa) et du Secrétariat d’Etat auprès du Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (114,247) milliards FCFA exposés sous le volet (enseignement, formation et recherche).

Sous le chapitre ‘’santé et actions sociales’’, les parlementaires ont donné leur quitus aux budgets du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique d’un montant de  446,035 milliards Fcfa, celui de l’Emploi et de la Protection Sociale d’un montant de 33,322 milliards Fcfa, de la Femme, de la Famille et de l’Enfant 18,988 milliards Fca, de la de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté de 30,606 milliards Fcfa et du Secrétariat d’Etat auprès du Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, chargée de l’Autonomisation des Femmes de 1,720 milliards Fcfa.

LIRE AUSSI: Gouvernance de Ouattara: Alain Lobognon répond à Sidi Touré, « ces chiffres sont faux »

Enfin le troisième groupe de six ministères sous l’intitulé «culture, jeunesse, sports et loisirs », a concerné les ministères de la Culture et de la Francophonie d’un budget de 12,024 milliards Fcfa, de la Communication et des Médias, d’un montant 30,801 milliards Fcfa, du Tourisme et des Loisirs de 10,556 milliards Fcfa, des Sports de 254,278 milliards Fcfa de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes de 18,178 milliards Fcfa et du secrétaire d’Etat chargé du Service Civique 2,068 milliards Fcfa.

Lors de la première journée mardi, les députés membres de la CAEF de l’Assemblée nationale ont approuvé les crédits budgétaires de 11 ministères d’un montant de 1368,519 Fcfa notamment celui des Affaires étrangères avec un budget de 96,857 milliards, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur évalué à 2,63 milliards Fcfa, de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de 326, 779 milliards Fcfa, de la Sécurité et de la Protection civile avec un budget de 165,364 milliards Fcfa et du ministère de la Défense (349 milliards Fcfa), de l’Economie et des Finances qui hérite d’une enveloppe de 75,329 milliards Fcfa, celui du Budget et du Portefeuille de l’Etat, 298,456 milliards, du Plan et du Développement, 21,582 milliards Fcfa, de la Fonction publique avec 22,790 milliards Fcfa, de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du service civique : 3,103 milliards Fcfa et le secrétariat d’Etat au renforcement des capacités, 6,443 milliards Fcfa.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Voici la liste des nouveaux directeurs de cabinets ministériels

Après un long débat, tous les projets de budget desdits ministères d’un montant de 3.557,116 ont été adoptés par les députés membres de la CAEF mardi et mercredi.

A l’issue de cette première journée, le ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a marqué sa satisfaction quant à la qualité des débats, avec les échanges approfondis sur différents sujets.

LIRE AUSSI: Crédits budgétaires 2020: Plus de 1360 milliards à seulement 11 ministères en Côte d’Ivoire

Ce jeudi, 21 ministères sont en train de défendre leurs projets devant les députés et dans la soirée le budget général de l’Etat qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 8 061 milliards de FCFA sera soumis à l’hémicycle pour examen et adoption.

Avec le basculement de la Côte d’Ivoire en mode budget-programme à partir du 1er janvier, chaque ministre doit se présenter devant les députés pour défendre son budget à la différence de la budgétisation basée sur les moyens qui était appliquée depuis les indépendances.

Personnalités liées avec l’article