Election « calamiteuse » d’Amadou Soumahoro : Les députés de l’opposition dénoncent un « brigandage politique »

célestine Trazeré, Guikahué et Yasmina Ouégnon


Vote du Président de l’Assemblée nationale ce jeudi 7 mars 2019, les députés membres de l’opposition décident de ne pas y participer. Ils le qualifient d’anti démocratique.

« Tous les députés que vous voyez là, beaucoup ne sont pas rentrés dans la salle », a déclaré le député d’Attiégouakro.

Pour , ce sont cent vingt cinq (125) députés, qui, selon elle, protestent contre l’élection à bulletins multiples d’Amadou Soumahoro. « Nous avons le 26 février 2019, décidé à l’unanimité de faire un vote à bulletin secret à bulletin unique. Alors le mardi 5 mars 2019, on nous rétorque que des consignes ont été données. (…) Et que le bulletin qui ne serait pas dans les urnes, irait dans le camp de l’adversaire », a-t-elle dit.

A lire aussi : 153 députés sur 253 élisent Amadou Soumahoro, Affi N’Guessan : « C’est une élection illégitime et illégale »

Et d’ajouter « Donc nous ne sommes pas d’accord parce que la Côte d’Ivoire, il y a eu assez de morts. Nous nous sommes battus pendant trente ans pour exiger qu’il y ait la transparence en la Côte d’Ivoire. Nous nous sommes battus pendant toutes ces décennies pour qu’il y ait le bulletin unique, nous ne pouvons pas accepter aujourd’hui, dans la troisième république avec la nouvelle constitution que nous avons massivement votée nous-mêmes, que ce soit violé et que nous accordions du crédit à ce brigandage politique ».

Par ailleurs, la députée d’Issia a martelé : « Le groupe parlementaire , le groupe parlementaire PDCI, le groupe parlementaire Rassemblement et le Président Affi, toute l’opposition qu’i n’est pas RHDP parti minoritaire qui veut prendre tout le monde en otage, nous disons non à ce brigandage ».

Prince Beganssou

Personnalités liées avec l’article