France 24 – Mamadou Touré: « les emplois salariés ne suffisent pas » en Côte d’Ivoire

, le ministre ivoirien de l’emploi des jeunes était l’invité de l’économie d’ sur ce vendredi 7 juin 2019.

Il est clair que notre responsabilité, en tant que gouvernement, c’est de créer les meilleures conditions pour que les jeunes puissent s’épanouir dans nos pays. Il faut qu’ils trouvent du travail.

Le secteur privé n’est pas suffisamment dynamique

Il faut créer l’environnement pour que le secteur privé qui est le premier pourvoyeur d’emplois puisse avoir un environnement d’évolution qui permettent de créer le maximum d’emplois.

LIRE AUSSI: Simone Gbagbo donne les raisons du report de l’opération « Rendez-nous notre Gbagbo » du 12 juin

Mais les emplois salariés ne suffisent pas, il y a l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, le secteur privé n’est pas suffisamment dynamique pour absorber toute la main d’oeuvre nécessaire.

La Côte d’Ivoire reste un pays essentiellement agricole. C’est un pays qui aujourd’hui sous le leadership du président Ouattara diversifie son économie. Et c’est parce que notre économie est suffisamment diversifiée que nous résistons au choc extérieur sur les matières premières.

Chômage, les vrais chiffres

En Côte d’Ivoire, vous avez 77 % de la population qui a moins de 35 ans. Les 15-29 ans représentent à peu près 27 % de la population.

LIRE AUSSI: CAN 2019: la RTI obtient le droit de diffusion des matches

Le taux de chômage des jeunes ne reflète pas la réalité de la situation des jeunes. Nous avons un taux de chômage calqué sur la définition du BIT, Bureau international du Travail. Et si vous prenez le taux de chômage strict il est très faible dans les pays africains. Selon l’OIT, ce taux est de 2.6 en Côte d’Ivoire et selon la bad 1.7 au Togo.

Nous disons que ce taux de chômage qui est relativement bas ne reflète pas les réalités de la situation des jeunes dans nos pays africains.

La formation professionnelle des jeunes

Il faut regarder la situation des jeunes qui sont découragés et qui arrêtent donc de chercher du travail. Regarder aussi la situation des jeunes en situation de vulnérabilité par rapport au travail.
Et quand vous prenez le taux combiné de chômeurs, de jeunes qui sont découragés ou qui sont dans un emploi non décents vous montez à a peu près 27 %.

LIRE AUSSI: France 24: Blé Goudé se prononce sur la candidature de Soro

Nous avons encore dans nos pays une économie qui reste encore informelle parce que plus de 93 % des actifs sont de l’informel et cela pose de véritables défis.

La base pour nos États africains, c’est la formation professionnelle de nos jeunes. Beaucoup d’entreprises sont de plus en plus confrontées a un problème de main d’oeuvre qualifiée. En Côte d’Ivoire, quand il y a des emplois nous sommes aussi confrontés a un problème de main d’oeuvre qualifiée pour les emplois existants.

Personnalités liées avec l’article