Intersyndicale des médias ivoiriens : Francelin Glodé élu

Franklin Glodé

L’Assemblée générale élective de l’intersyndicale des médias s’est tenue samedi 23 mars 2019 à la maison de la presse à Abidjan-Plateau. élu président.

Candidat unique, Francelin Glodé, secrétaire général du Syndicat autonome des agents de la presse privée de Côte d’Ivoire () et chef du personnel du journal  »Le patriote » a reçu le suffrage de ses paires par applaudissements. Dès son élection, le tout nouveau président de l’intersyndicale a prôné la solidarité de ses membres. «Je demande la solidarité entre nous. Nous avons des problèmes communs à résoudre. C’est seulement dans la solidarité que nous pourrons sauver notre métier».

Se réjouissant du thème de l’Assemblée générale,  »La sauvegarde du métier de journaliste, un atout pour la démocratie », Hamed Sidibé, conseiller technique au ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle représentant Abdoulaye Kouyaté, directeur de cabinet dudit ministère, a attiré l’attention sur l’importance du syndicalisme en Côte d’Ivoire. Il l’a exprimé en ces termes : «Pour nous le syndicalisme, c’est demander à un certain niveau pour espérer avoir à un autre niveau, mais quand on place la barre à un niveau et qu’on ne veut pas bouger, à mon avis cela pose problème».

Poursuivant, il a exhorté les hommes de médias à faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information. «Vous êtes une boussole dans une démocratie, aucun autre contre pouvoir n’est aussi efficace comme la presse pour contrôler les décideurs pour veiller sur les intérêts du peuple. Dans un pays comme le nôtre, nous devons tous contribuer à bâtir la démocratie. Vous êtes certes des hommes qui ont leurs opinions et leurs sensibilités mais vous êtes avant tout journaliste, votre ton doit être modéré même s’il est intransigeant, vos analyses doivent être généreuses sans rien perdre de leur rigueur.

A lire aussi : Bruxelles : 3 Journalistes ivoiriens à l’école de l’Union européenne

La notoriété s’acquiert par la qualité du contenu plutôt que par la férocité de la forme», a-t-il soutenu. , président du comité d’organisation a lui, insisté sur la nécessité de mettre fin aux licenciement abusifs au seul motif économique. «En novembre dernier, ce sont 123 agents de fraternité matin ensuite 18 journalistes qui ont été licenciés pour motif économique. Et, plus tôt, 300 agents de la () licenciés pour les mêmes raisons. Notre métier est en danger», a conclu Sam Wakouboué.

Francelin Glodé a été élu pour quatre ans renouvelable une fois. Il remplace à ce titre Amonzam Kouadio qui, lui a fait un seul mandat.

Roxane Ouattara