Niger : 2.756.065 cas de paludisme dont 3.331 décès en 2018

Selon le ministre nigérien de la Santé, Idi , 2.756.065 cas de paludisme ont été enregistrés dont 3.331 décès au Niger en 2018.

Le Niger a célébré jeudi, à l’instar de la communauté internationale, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme (JMP) sous le signe « Zéro palu ! Je m’engage ». Selon le ministre de la Santé, dans un message livré à cette occasion, depuis plusieurs décennies, le paludisme demeure un enjeu majeur de santé publique au Niger. »Il constitue la principale cause de mobilité et de mortalité et représente 80% des motifs de consultations pendant la saison des pluies », a-t-il indiqué, précisant que « les enfants de moins de cinq ans constituent la couche la plus vulnérable avec 1.121.574 cas dont 1.766 décès ».

Dans sa politique de la lutte contre le paludisme, le Niger a lancé le 18 octobre dernier la campagne « Zéro palu ! Je m’engage », avec pour objectif d’encourager la population à s’engager personnellement dans la lutte contre le paludisme, voire son élimination.Dans cette optique, a rappelé M. Illiassou Maïnassara, « l’Etat, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, met en œuvre plusieurs interventions dont notamment la distribution de masse des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MIILDA), la lutte anti-larvaire (LAL), la prévention du paludisme chez les femmes enceintes (TPI), la chimio prévention du paludisme saisonnier (CPS) chez les enfants de 3 à 59 mois, la prise en charge des cas de paludisme dans les formations sanitaires publiques et privées, la prise en charge des cas de paludisme au niveau communautaire ».

A lire aussi : Passeport ivoirien : voici les conditions pour l’épouse étrangère ou la femme de nationalité étrangère mariée à un Ivoirien

A ces actions s’ajoutent d’autres telles que la pulvérisation intra domiciliaire (PID) avec insecticides rémanents et la communication pour un changement de comportement favorable à la lutte contre le paludisme.Pour le financement de ce programme couvrant la période 2018-2020, le Niger a pu mobiliser 61.026.171 dollars pour un besoin de 138.861.887 dollars, a-t-il fait savoir.Il a appelé à plus d’engagements et d’actions dans la lutte contre le paludisme, et est convaincu qu’en poursuivant nos efforts, nous parviendrons à faire de ce monde, un monde sans paludisme ».

Personnalités liées avec l’article