Paris : Le procès des 3 activistes pro-Gbagbo renvoyé au 27 mars, ils bénéficient d’une liberté conditionnelle

Me Seed Zehe et Naomie V Tiede

Le procès des trois activistes pro-Gbagbo poursuivis pour tentative de vol d’une valise devant le domicile parisien du président a été renvoyé au 27 mars 2019, au tribunal de grande instance de Paris, à la salle 23.

C’est l’avocat Me Zézé Seed, qui défendait , Marcus Ma Civ et
, qui a donné l’information à l’issue de l’audience de comparution de ce mercredi 20 février 2019. Les trois activistes, supporteurs de l’ex-président Laurent Gbagbo avaient été interpellés et gardés à vue, dimanche pour les deux premiers et mardi pour la dernière, ont bénéficié d’une mise en liberté conditionnelle. Ils ont présenté des garanties quant à leur présence à leur procès, dans cinq semaines.

A lire aussi. Côte d’Ivoire : Amnesty International lance une action urgente pour la libération de Carton Noir

La partie civile était représentée par l’avocat français de l’Etat de Côte d’Ivoire et aussi avocat du Président Alassane Ouattara, Me Jean-Paul Benoît. Il ne s’est pas opposé au renvoi du procès. La cour du tribunal a été prise d’assaut par les patriotes pro-Gbagbo de la place de Paris qui ont bruyamment manifesté leur joie, après la libération de leurs amis.

« Ce n’est pas une tentative de vol de valise, c’est un acte politique qui a été posé », a déclaré une manifestante. Dimanche, Marcus Ma Civ avait tenté de soustraire une valise au chef du protocole de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris, alors que celui-ci chargeait une fourgonnette de diverses valises. Naomie Tiédé avait déclaré que c’était de l’argent destiné à être remis à Emmanuel Macron, alors qu’une source à l’ambassade soutenait qu’il s’agissait de vêtements.

Emmanuel Gautier

Personnalités liées avec l’article