Aka Véronique: « Ahoussou a trahi Bédié pour devenir vice-président avec le RHDP »

Le député , Présidente de l’union des femmes du -rurales, a dénoncé le mercredi 5 juin 2019, d’attitude .

Selon la Présidente de l’union des femmes du PDCI-rurales, les déclarations du président du Sénat, Jeannot Ahoussou Kouadio, le 2 juin 2019 à Didiévi, lors de son adhésion officielle au RHDP, a suscité une atmosphère délétère caractérisée par de propos dangereux pour la cohésion.

Aka Véronique: « Ahoussou est un poison »

Pour Aka Véronique, c’est le président du Sénat, Ahoussou qui est à la base du conflit entre et Bédié : «  Ahoussou, il a mis du temps pour se dévoiler. Tous les problèmes que nous subissons actuellement, le chef d’orchestre, c’est Ahoussou Jeannot.  Ahoussou a fait tout ce qu’il a fait parce qu’il n’a pas été choisi. Ahoussou ne veut pas être président du Sénat, ce n’est pas ce qui l’intéresse. Il devait être vice-président de la république. Pour en arriver là, Ahoussou a promis ramener le PDCI au (Rassemblement des républicains) et en même temps, il sait ce qu’il disait à Bédié. Les gens finiront par le connaître parce que c’est un poison pour la République et je le dis et je l’assume parce que je sais de quoi je parle. Ahoussou a roulé tout le monde dans la farine, il a roulé Alassane dans la farine, il a roulé Bédié dans la farine. Si Bédié est dans cette position, Ahoussou sait ce qu’il a fait en profondeur. Si Ahoussou était tranquille avec sa conscience, ce n’est pas à Didiévi qu’il va aller faire une déclaration ».

« Ahoussou ne veut pas être président du Sénat, ce n’est pas ce qui l’intéresse. Il devait être vice-président de la république »

A LIRE AUSSI : Béhé Gbin à Bédié : « remplacer Ahoussou par Allah Remi est un coup d’État »

Pour terminer, la Présidente de l’union des femmes du PDCI-rurales, Aka Véronique, a plaidé pour la paix entre Ouattara et Bédié : « Les présidents Ouattara et Bédié sont dans une situation difficile. Si vous ne pouvez pas arranger, ne les enfoncez pas. La parole blessante aboutit à la guerre ».