Après le décès de N’goran la Loi, Allah Thérèse effondrée : « Je ne peux plus continuer sans lui »

Allah TAllah Thérèse est inconsolable suite au décès de N'Goran la Loihérèse est inconsolable
Allah Thérèse est inconsolable suite au décès de N'Goran la Loi

Après le décès de N’Goran la Loi,  effondrée. « Je ne peux plus continuer sans lui », confie-t-elle. Reportage après le décès de son compagnon avec lequel elle a en commun, 44 ans de musique.

Nous sommes à () ce lundi de pentecôte. La consternation est générale dans le village, plus encore au domicile des Béhibro. La famille reçoit même l’émissaire de l’Etat, le sous-préfet d’Agonda. Pendant ce temps, la diva de la musique tradi-moderne est entre sanglots et méditations devant la chapelle ardente. Plus de doute, l’acordéoniste N’Goran la Loi, l’époux et accompagnateur sur scène d’Allah Thérèse a déposé à jamais l’accordéon, le dimanche 20 mai 2018.

A lire aussi. N’Goran la Loi : Voici ce qui a tué l’époux d’Allah Thérèse

« Il y a une clinique qui suivait le vieux depuis qu’il est tombé malade et on attendait le rendez-vous pour repartir à Yamoussoukro pour revoir son état. Mais, le rendez-vous n’étant pas encore arrivé, il a chuté et on a tenté de le ramener à sa clinique à Yamoussoukro, c’est en cours de rpute qu’il est décédé, il était exactement 8h35mn », explique Behibro Brou, cadet de N’Goran Béhibro dit la Loi.

« Je ne peux plus continuer, nous faisons une équipe, nous faisons une paire,  sans lui je ne peux plus continuer à jouer »

Grande perte pour effectivement Allah Thérèse, l’artiste et son instrumentiste époux étaient complémentaires et complices l’un pour l’autre, c’est d’ailleurs le secret de 44 ans de succès. Leur duo sans la loi donc, fin de carrière pour Thérèse. « Je ne peux plus continuer, nous faisons une équipe, nous faisons une paire,  sans lui je ne peux plus continuer à jouer », dit Allah Thérèse toute triste.

Allah Thérèse perd un compagnon et un instrumentiste

Certainement aussi, l’accordéon ne retentira plus jamais. La Loi n’a pas préparé sa relève, un refus à dessein ou par ignorance, une chose est sûre, des neuf enfants du défunt, seul Prince la Loi manipule à peine l’accordéon.

Prince la Loi, successeur de N'Goran la Loi ?
Prince la Loi, successeur de N’Goran la Loi ?

« Remplacer le vieux dans l’orchestre ça sera avec beaucoup de courage. Il ne m’a pas montré les secrets, mais je sais faire. J’ai confisqué l’un des instruments, ils n’étaient pas tous d’accord mais étant là-bas, j’apprenais à jouer », confie-t-il.

A 87 ans, N’goran la Loi ne laisse aucun enfant à son épouse et complice artistique Allah Thérèse, même si personnellement, il en a fait avec une autre femme. Leurs œuvres musicales communes, une dizaine en 44 ans de carrière duo a démarré en 1974. Leur dernier album Beyanssou Mohayé enregistrée au cours de ces derniers mois, est sorti au lendemain de la mort de N’Goran la Loi. La promotion de cet album risque d’être difficile pour Allah Thérèse.

Prince Beganssou avec la RTI

La vraie histoire des Agni racontée par Pr Ekanza : lumière sur Ano Asoman, ancêtre des Agni (suite)

Personnalités liées avec l’article