Après une rencontre avec Bédié, Jobst Von Kirchmann (Chef de délégation) : « L’Union européenne n’exige aucun format de la CEI »

Le chef de délégation de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, l’Allemand , a été reçu par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (), , ce lundi 4 mars 2019. Le diplomate est allé s’enquérir de la vision du président du PDCI pour le futur du pays.

Pour le patron de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Cette visite s’inscrit dans sa volonté de rencontrer tous les partis politiques et tous les leaders des différents partis politiques. « Aujourd’hui j’ai rencontré le président Bédié, c’était très important pour moi de connaître sa vision pour le futur du pays. On a parlé de la perspective pour 2020, des élections, on a parlé de la commission électorale, on a parlé de comment on peut garantir la paix et la stabilité dans les contextes des élections en 2020 », a-t-il déclaré.

A en croire Jobst Von Kirchmann, L’Union européenne est active dans une multitude de champs. Cependant, ce qui est important selon lui, c’est la création d’emploi, la croissance et l’investissement.

A lire aussi : Rapport confidentiel : Pour l’Union européenne, Ouattara et son clan sont déconnectés (3è partie)

« Mais en tant qu’Union Européenne, on est partenaire de la Côte d’Ivoire depuis 1961. Et donc on accompagne nos actions avec certaines valeurs, c’est-à-dire si on parle de la croissance, il fait parler d’une croissance inclusive. Ou si on parle de l’investissement, on voudrait que ces investissements soient durables. Si on travaille dans l’énergie renouvelable, on pense que c’est important parce que ça va apporter un élément supplémentaire de protection de l’environnement », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’ambassadeur a marqué sa volonté de voir la stabilité et la paix dans le pays. « En tant qu’Union Européenne, on est intéressée qu’il y ait une stabilité dans le pays, soit dans un contexte de 2020, soit dans un contexte global. Actuellement on est en contact avec tous les partis politiques, avec le gouvernement que d’autres partis politiques Et tout le monde est très intéressée de créer une ambition de paix et de stabilité pour les élections de 2020 », s’est-il réjoui.

Quant à la préoccupation de certains partis politiques qui veulent une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), Jobst Von Krichmann tranche : « L’Union européenne n’exige aucun format de la commission électorale, n’exige aucun format pour autre chose ça c’est un travail qui est fait à l’intérieur de la Côte d’Ivoire ».

Prince Beganssou