« Ce n’est pas dans son intérêt » de s’allier à Bédié : Soro défie Ouattara à Daoukro

Guillaume Soro à Daoukro chez Henri Konan Bédié, ce samedi 23 février 2019. Une réponse claire envoyée au président Alassane Ouattara qui l’avait mis publiquement en garde contre une alliance avec le patron du PDCI.

« Je pense que ce n’est pas dans l’intérêt de Guillaume Soro de le faire (s’allier à Bédié, NDLR). Et je lui ai dit ». Cette petite phrase d’Alassane Ouattara, prononcée au micro de RFI, en disait long sur non seulement le dépit que le chef d’Etat ivoirien éprouve actuellement à l’encontre de son ex-allié Henri Konan Bédié, mais son intention à peine voilée de menacer son ex-filleul, en cas de rapprochement poussé avec celui-ci.

A lire aussi : « Ce n’est pas dans son intérêt » de s’allier à Bédié : Soro défie Ouattara à Daoukro

En allant à Daoukro ce samedi, Guillaume Soro envoie donc un message de défiance très clair à Alassane Ouattara. « Moi je pense qu’on a même pas besoin ni intérêt de faire palabre à Bédié. Quand on organisait l’élection en 2010, j’étais maître d’ouvrage de l’élection. Bédié qu’on insulte aujourd’hui, peut être qu’on a oublié 2010. Mais sans les 25% de Bédié est-ce qu’on aurait eu le pouvoir un jour en Côte d’Ivoire ici? (…) Si Bédié en 2010 avait décidé, bon mes 25% je vais les donner à Gbagbo. Qui aurait gagné? C’est grâce à Bédié on a gagné en 2010 », avait-il expliqué, estimant qu’on ne donne pas le nom d’une personne à un pont, si celle-ci est mauvaise.

Elvire Ahonon