Crise au RHDP Plateau : Sawegnon accusé d’autocratie par le RDR et l’UDPCI, Alassane Ouattara interpellé

Fabrice Sawegnon
Fabrice Sawegnon

A quelques jours de la tenue du congrès de la création du parti , les choses vont mal au Plateau. Et pour cause, la défaillance du fonctionnement du comité local d’organisation des congrès, dû principalement, selon les militants du secrétariat départemental du et de la coordination du Plateau, à une série de mauvais agissements commis par le Président du comité d’organisation (PCO) local, .

A en croire la motion de protestation écrite par Isaac Doh, secrétaire départemental du RDR et Marcel Hervé Déhé, coordonnateur départemental de l’UDPCI, « depuis la mise en place du comité local d’organisation des congrès du RHDP des 19 et 26 janvier 2019, les militants du secrétariat départemental du RDR Plateau et de la coordination UDPCI Plateau, avons fait le constat de la défaillance du fonctionnement du comité local d’organisation des congrès, dû principalement à une série de mauvais agissements commis par le Président du comité d’organisation (Pco), Fabrice Sawegnon ».

A savoir selon eux, « l’imposition des membres de son ancienne équipe de campagne qui ne sont pas, pour la plupart, réputés être militants ni sympathisants RHDP à la tête des différentes commissions pour certains et membres pour d’autres, au détriment des militants actifs de base du secrétariat départemental du RDR Plateau et de la coordination UDPCI Plateau ». « Leur participation massive aux différentes commissions, pousse à croire à une volonté saugrenue de boycotter les activités du RHDP au niveau du Plateau », poursuivent-ils. « Contrairement au mode de fonctionnement des comités locaux d’organisation du congrès, monsieur Fabrice Sawegnon et son équipe ont organisé des réunions sans en informer les représentants des partis politiques membres, et surtout le Pco associé, monsieur dit O.D », rappellent Isaac Doh et Marcel Hervé Déhé.

« Ainsi, aucune réunion préparatoire n’a été organisée entre son Pco associé, les responsables des partis politiques membres du RHDP et le Pco Fabrice Sawegnon », déplorent ils avant de conclure, « une telle réunion aurait permis d’établir de manière consensuelle et collégiale les modalités de fonctionnement du comité d’organisation et le choix des membres des commissions ». « Les décisions sont donc prises de façon unilatérale et exécutées que par son équipe. Il prévaut une sorte d’accaparement du comité d’organisation au profit d’un individu. Ce qui dénote d’une volonté manifeste de mettre à l’écart les forces vives du RHDP local », constatent Isaac Doh et Marcel Hervé Déhé.

Selon eux, le candidat malheureux aux élections municipales du Plateau a eu une attitude inappropriée lors de la seule réunion du comité d’organisation ouverte aux militants, tenue ce jeudi 17 janvier 2019, au domicile de Dr Diakité, « en effet, Fabrice Sawegnon s’est permis d’injurier avec véhémence le coordonnateur de l’UDPCI, Hervé Déhé, et a ordonné à sa sécurité de l’expulser manu militari, alors que le coordonnateur ne donnait que son point de vue sur la question de la mobilisation des militants. Suite à cette agression faite à leur coordonnateur les militants de l’UDPCI ont réagi en exprimant leur désaccord, des échauffourées ont éclaté, la réunion a ainsi été écourtée ».

Entre autre point de défaillance du fonctionnement du comité local d’organisation, se trouve, « la non mise à disposition à temps des moyens de mobilisation des militants. En effet, le vendredi 18 janvier 2019 jusqu’ à 20 heures, les responsables du RDR et de l’UDPCI Plateau, n’avaient pas encore reçu les moyens de mobilisation de leurs militants, pour l’activité du samedi 19 janvier 2019 ». A en croire les responsables du RDR et de l’UDPCI Plateau, « la lecture au précongrès du samedi 19 janvier 2019, d’une motion dite de soutien à son Excellence monsieur Alassane Ouattara, mais qui s’est avérée une motion de soutien à monsieur Fabrice Sawegnon, dans laquelle il est sollicité sa nomination en qualité de coordonnateur RHDP Plateau ».

A lire aussi : Lettre à Fabrice Sawegnon : « Lorsqu’on a l’audace, on affronte sainement ses adversaires »

« Cette motion qui a été élaborée sans requis l’avis préalable ni du Pco associé, ni celui des représentants politiques du RDR et de l’UDPCI, ne requiert guère l’adhésion de tous les militants du secrétariat départemental du RDR Plateau et de la coordination UDPCI Plateau », mentionnent ils. « Elle est clairement de nature à aggraver les tensions qui subsistent déjà au sein du comité d’organisation », font remarquer Isaac Doh et Marcel Hervé Déhé.

Et de proposer, « afin de maintenir l’unité des forces vives du RHDP Plateau, militants et responsables des partis politiques compris, et surtout dans le but d’éviter un cuisant échec au RHDP Plateau, Nous militants du RDR et de l’UDPCI Plateau, conscients de l’enjeu que représente le congrès du 26 janvier 2019, fidèles aux idéaux de notre plate-forme RHDP, croyants en l’égalité entre les militants au sein du parti unifié, demeurants engagés pour la bonne marche de notre parti unifié, dans le respect des organes du RHDP et des responsables qui les incarnent, tant au niveau local que national, levons une vive protestation contre ces agissements et récusons monsieur Fabrice Sawegnon comme Pco local ».

« Par conséquent, nous souhaitons que la hiérarchie procède sans délai à son remplacement », mettent ils en garde. Interrogé pour avoir sa version, le Pco associé Ouattara Dramane dit O.D confirme les faits, « les politiques ne sont pas d’accord avec la gestion. Je suis souvent obligé d’aller souvent à la recherche d’informations vers lui (NDLR : Fabrice Sawegnon) ». « Il ne travaille qu’avec son équipe de campagne », déplore Ouattara Dramane. Et de poursuivre, « Chaque fois que je ne suis pas d’accord avec Sawegnon, je l’appelle ou je le rencontre pour le lui signifier ». « L’essentiel pour moi, est que le congrès du RHDP se déroule bien. J’ai appelé les autres à un apaisement et de ne privilégier que le RHDP. Je suis d’ailleurs surpris que se retrouvent sur la place publique des disfonctionnements qui n’auraient pas dû exister ». « C’est triste pour ce qui arrive au plateau », lance-t-il.

Toutes nos tentatives (appels et SMS) pour joindre le président du comité d’organisation, Fabrice Sawegnon afin d’avoir sa version sont restées infructueuses.

Karina Fofana

Personnalités liées avec l’article