Dominique Adié : « Ouattara manque de rigueur dans la gestion des affaires publiques »

Dominique Adié

L’ancien conseiller d’, Dominique Adié, dresse un bilan du chef de l’État ivoirien. Interrogé par Sputnik, il livre son analyse.

Si Dominique Adié a salué le travail abattu par Alassane Ouattara, arrivé au pouvoir, aujourd’hui, il a décrié son manque de rigueur dans la gestion des affaires publiques: «J’attendais beaucoup du Président Ouattara. J’ai surtout adhéré à sa vision parce qu’il nous a démontré, en venant de la , qu’il avait un esprit de travailleur et de rigueur. Au pouvoir, l’esprit de travailleur, je l’ai vu. Mais la rigueur dans la gestion des affaires publiques, non. Le Président Ouattara a vraiment manqué de rigueur parce qu’il a laissé faire les choses. Il y a eu un laisser-aller total au niveau de l’équipe qui l’entoure. Un exemple, le Programme Présidentiel d’Urgence mis en place au lendemain de la crise postélectorale, allez-y voir combien de fois il a été bâclé.» 

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: après Ahoussou Jeannot, Christiane Djaha, déléguée PDCI Adjamé rejoint le RHDP

« Ma vision personnelle ne concordait pas avec ce que je voyais du pouvoir actuel, j’ai donc préféré rendre le tablier, » va t-il déclarer.

« Quand on parle du vivre-ensemble, avec le , ce n’était pas le cas »

Avant de conclure : « quand on parle du vivre-ensemble, avec le RDR, ce n’était pas le cas. À un moment donné, j’ai compris que c’était une histoire de “ôte-toi que je m’asseye”. Le pouvoir est axé sur les gens du nord. On voyait les gens du nord chercher à posséder le pouvoir. Je ne me retrouvais plus dans cet environnement où je me sentais bien au départ, avec le Président Ouattara.

Le Vivre-ensemble

« J’estime que le vivre-ensemble, c’est de prendre tous les compartiments de ce pays et d’en faire une force globale pour la nation ivoirienne. Le mieux était donc de partir. Et partir pour un politicien, ce n’est pas aller s’asseoir, c’est aller fonder un nouveau parti avec un nouvel état d’esprit ».