Frais et droits aux concours en Côte d’ivoire: le ras-le-bol de Gnamien Konan

Dans une déclaration rendue public le 7 juin 2019, se dit écœurer de voir les frais et droits aux concours en Côte d’Ivoire à 35.000 francs.

Frais et droits aux concours en Côte d’ivoire: Jeune de Côte d’Ivoire, lève-toi

J’ai du mal à comprendre ces points: quand on demande aux jeunes de Côte d’Ivoire de donner 35.000 francs chacun pour venir passer un concours où ils n’ont que 0,2%, soit 2 chances sur mille d’être admis, ils payent sans broncher. Mais lorsque je leur dis venez avec moi, suivez moi et vous aurez 100% de chance de trouver un emploi bien rémunéré, ils m’exigent le transport aller-retour, d’abord.

Aucun de nos visionnaires Présidents n’a pensé offrir une broyeuse de cacao à nos parents paysans ou à nos coopératives

Je vous l’ai déjà dit: c’est vous mêmes la cause de vos souffrances. C’est pourquoi nous avons le continent le plus riche mais les habitants les plus pauvres. Nous vendons tout, jusqu’à nos propres terres. Nous croyons qu’en creusant pour faire nos routes et nos ponts, si les Chinois découvrent de l’or ou des terres rares, ils vont nous le dire? Non, bien sûr.

A LIRE AUSSI : Nayanka Bell parle : « On me condamne à payer 160 millions à des voleurs »

Mais ils creuseront encore plus profondément. Depuis des décennies, notre pays est premier producteur mondial de cacao, mais c’est la petite Hollande, sept (7) fois plus petite que la Côte d’Ivoire qui est le premier chocolatier du monde. Aucun de nos visionnaires Présidents n’a pensé offrir une broyeuse de cacao à nos parents paysans ou à nos coopératives.

Honte à nous. Honte surtout à tous ces bandits qui détournent l’argent des paysans pour aller le cacher dans les banques en Europe ou ailleurs. Moi, je vous déteste. Politiquement et intellectuellement. Alors, jeunes de Côte d’Ivoire, marchez, venez, je vous attends. Tranquillement.