France 24: Blé Goudé veut « diriger la Côte d’Ivoire »

a accordé un entretien à France 24, le 4 juin 2019. L’ex-leader de la Galaxie patriotique a fait part de ses ambitions pour la Côte d’Ivoire.

Dans un entretien avec France 24, Blé Goudé, l’ancien ministre de la Jeunesse de , acquitté en première instance de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), a exprimé son désir de rentrer en Côte d’Ivoire.

 » La Côte d’Ivoire est mon pays, je n’ai que la Côte d’Ivoire comme pays. Je suis dans une procédure qui n’est pas encore à terme le jour où cette procédure sera fini je rentrerai chez moi en Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire n’est pas de passage elle m’attend et je sais qu’elle m’attend je rentrerai chez moi je n’en doute pas du tout » va déclarer Blé Goudé.

Sur une candidature de Ouattara en 2020

Blé Goudé :  » Voici bientôt dix ans, les ivoiriens l’ont vu agir, observé dans sa gestion des libertés et de l’économie. À la fin, c’est aux ivoiriens de décider  » avant d’ajouter : « Je ne veux plus polariser les questions d’État sur des individus. J’ai bien l’impression qu’en Côte d’Ivoire on manque d’hommes d’État et qu’on a seulement affaire à des hommes politiques qui ne pensent qu’à des élections politiques ». 

A LIRE AUSSI : Blé Goudé prêt à dialoguer avec Ouattara ?

Sur la candidature de en 2020, Blé Goudé va répondre : «  est un acteur potentiel mais il revient à la population de décider ». 

Une candidature de Blé Goudé pour 2020 ?

« J’ai l’ambition de diriger un jour mon pays avec une équipe qui comprendra qu’il faut faire la politique autrement en Côte d’Ivoire », confie Blé Goudé. Il appelle également au retour au pays de l’ex-président Laurent Gbagbo, lui aussi acquitté par la CPI.

A LIRE AUSSI : Blé Goudé: « Gbagbo est un rassembleur, son retour peut ramener la paix en Côte d’Ivoire »

Charles Blé Goudé s’inquiète par ailleurs de la détérioration du climat politique en Côte d’Ivoire et craint que les violences qui ont émaillé les élections, entre 2010 et 2011, se reproduisent. Il appelle les dirigeants de son pays à se comporter en hommes d’État plutôt qu’en politiciens.


Personnalités liées avec l’article