Gros scandale à la mairie de Yopougon : 7 agents arrêtés pour trafic de timbres, une proche du maire citée

Sept agents du service de l’état civil de la ont été arrêtés et écroués à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan () la semaine dernière. Ils seraient impliqués dans un réseau de vente de faux timbres. Trafic de timbres à la mairie de Yopougon.

Citée dans cette affaire, Makangbê Camara, directrice de l’état civil, responsable du Rassemblement des républicains () et proche de , maire de la commune de Yopougon refuse catégoriquement de s’expliquer, encore moins de s’ouvrir à la presse. Pourtant, les sept personnes arrêtées appartiennent bel et bien à son département.

Ces derniers, comme si on leur avait intimé l’ordre de se taire refusent de donner les noms de leurs éventuels fournisseurs. Le mutisme de Makangbê Camara et des sept individus interpellés est suspect.

A lire aussi : Plus d’un mois après le début de la grève, le PDCI réagit enfin et « condamne l’emprisonnement de responsables syndicaux »

Des sources indiquent d’ailleurs qu’une autorité de la mairie tire les ficelles dans le but de noyer l’affaire. Notons que tout est parti de la remarque d’un usager, qui a constaté la différence entre les timbres habituels et celui appliqué sur l’acte de naissance qu’il venait de récupérer.

Il décide d’en savoir plus auprès des responsables. À l’issue de ses renseignements, ils découvrent avec stupéfaction que le timbre de l’usager est un faux. Une enquête est alors menée par les hommes de la brigade de la gendarmerie de  »toit rouge ». Elle permet aussitôt de démanteler le réseau.

Roxane Ouattara