Journée de l’enfant autiste : Témoignage émouvant de Keylhine Coulibaly, mère d’un dysphasique

Keylhine Coulibaly et son fils

Le monde entier célèbre ce mardi 2 avril 2019, la journée mondiale de l’autisme. Ivoiresoir.net vous propose le témoignage émouvant de , mère d’un enfant dysphasique.

Aujourd’hui journée de l’enfant autiste, de l’être différent, de l’être unique. Je n’ai pas voulu me mettre en bleu car moi la couleur bleu, je la porte depuis presque une décennie. Oui déjà 8 ans que je, oups que « NOUS », mon fils et moi menons le même combat. Mon fils lui a la différence d’être autiste, il est atteint de dysphasie (trouble et retard du langage)

Je suis une mère qui a essuyé les méchancetés et pris sur elle de passer outre celles-ci, les regards, les questions déplacées et malveillantes des autres. A vrai dire ce qui me choquait était moins ces regards inquisiteurs que les interrogations qui venaient souvent de personnes adultes.

« Nous parents d’enfants différents, je le dis et le répète, nous sommes leurs repères, leur miroir »

Il m’arrivait des fois de rentrer me cacher sous la douche et de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais une fois sortie je redevenais cette femme forte, cette femme prête à tout, prête à reprendre le combat pour ne pas que mon fils lui en soit affecté. Nous parents d’enfants différents, je le dis et le répète, nous sommes leurs repères, leur miroir. Il faut accepter d’aller au rythme de nos enfants, car constat est que très souvent nous sommes plus pressés qu’eux.

A lire aussi : « Privatisation » des CHU : Le ministère de la Santé clarifie sans convaincre

Il faut célébrer chaque pas en avant, chaque effort doit être encouragé et nous devons crier haut et fort nos victoires car ce qui est petit pour les autres, est pour nous, un pas de géant. Je me rappelle encore le jour où mon fils a pu me dire « MAMAN ». J’ai bien prié et bu une coupe de champagne

Je vais m’arrêter là pour ce jour mais je ne pourrais le faire sans dire merci à Dieu pour tout et vous dire merci à vous qui m’encouragez, me remontez quand mes batteries semblent me lâcher.