La Banque mondiale salue la montée de l’économie djiboutienne

Selon un rapport de la diffusé le mercredi 24 avril 2019, par l’Agence djiboutienne d’information (), l’économie djiboutienne gagne de la vitesse.

L’édition d’avril du « Rapport de suivi de la situation économique » prédit qu’après une croissance de 4,1 % en 2017 et de 6 % en 2018, le PIB devrait progresser de 7% en 2019, sur fond de normalisation des échanges internationaux en Ethiopie, pays qui sort d’une période de transition politique réussie et assortie d’une dévaluation du birr (devise éthiopienne) de 15 % en octobre 2017.

Le rapport pense que cette croissance sera tirée par les exportations de services de transport et de logistique appuyées par les infrastructures commerciales nouvellement mises en service.Toujours selon cette même source, la croissance restera robuste également dans le secteur industriel, grâce notamment au développement progressif d’un secteur manufacturier de substitution aux importations (transformation alimentaire et matériaux de construction essentiellement).

A lire aussi : Niger : 24e anniversaire de la fin de la rébellion touareg

Les analystes de la Banque mondiale prédisent également des perspectives économiques positives à moyen terme au regard de la stratégie déployée par les autorités djiboutiennes pour faire de leur pays un pôle régional pour le commerce, la logistique et le numérique.D’après leurs projections, la croissance du PIB devrait accélérer et passer à 8 % sur la période 2020-2023.

Le rapport prédit que cette croissance sera soutenue également par les exportations de services de transport, de logistique et de télécommunication au fur et à mesure que le pays récoltera les fruits de son ambitieux programme d’investissement.

Concernant le moyen terme, l’institution prévoit l’émergence progressive d’exportations non traditionnelles, liées principalement aux industries légères des zones franches d’exportation, ce qui va accroître la valeur ajoutée.

Personnalités liées avec l’article